P1010478En début d’après midi de ce 21 octobre 2014, monsieur Avoinet, accompagné de la directrice de la maison de retraite dans laquelle il réside, d’une personne attachée à cet établissement ainsi que de quelques amis et connaissances, est arrivé au monastère afin de fêter avec la communauté ses 100 ans. Ancien habitant de Thiais, il a eu la surprise au cours de l’après-midi de recevoir de la part de la Mairie des vœux chaleureux. Un moment particulièrement intense : les vœux d’anniversaire de sa fille…. Joie de l’entourer, joie de voir son bonheur paisible …

Car un anniversaire, c’est toujours un jour de joie, un jour d’espérance ;  c’est un jour où l’on chante la vie. Un jour aussi où l’on fait mémoire, où l’on se rappelle…. Ainsi…., la vie de monsieur Jacques Avoinet a été de faire chanter les couleurs ! Cela a commencé en 1932 chez un artisan parisien.  Au terme d’une année, cet élève doué est parti en Suisse afin de parfaire la maîtrise de son art, chez un autre maître verrier. Puis, retour dans la région parisienne.

Le travail ne va pas alors lui manquer. En effet, au lendemain de la guerre de 1939-1945, de nombreux édifices publics, dont les églises, ont été endommagés. Il faut reconstruire, restaurer. On ne peut faire la liste de toutes les commandes qui lui sont parvenues, pour un certain nombre d’entre d’elles par l’intermédiaire des Beaux Arts, mais comment ne pas citer les 300 m2 de vitraux de la chapelle du collège-pensionnat de Buzenval, et ceux des monastères Annonciades de Thiais, de Villeneuve-sur-Lot et de Saint-Doulchard ?

Choix des couleurs découpage du verre, assemblage, peinture, cuisson, installation du vitrail, tout cela demande patience, savoir faire et surtout  une grande passion.

P1010507Monsieur Avoinet n’écrit pas avec des mots. Son écriture ? C’est le chant des couleurs ! Ainsi, les personnes qui entrent dans l’une des chapelles annonciades de Thiais, de Villeneuve ou de Saint-Doulchard, n’ont pas besoin d’un livre mais il leur suffit de regarder les vitraux qui les entourent et ils peuvent comprendre le charisme de notre Ordre. Là se trouve la genèse de toutes les œuvres de monsieur Avoinet, dans sa capacité d’entrer dans le cœur des êtres et des choses afin de saisir ce qui les anime de l’intérieur.

La passion de l’art brûle encore en son cœur, cette passion que les siens ont bien comprise et soutenue car le voyant travailler avec tant de flamme il leur a donné le goût de la beauté.

La beauté ? N’est-ce pas en fin de compte le but de chacune de nos vies d’hommes et de femmes ? Si on n’est fait pour le Bonheur, on est aussi fait pour la Beauté.

En terminant, il vient à l’esprit une prière, cette louange de sainte Claire d’Assise qui, un jour, a loué Dieu en ces termes :

« Béni sois-tu Seigneur de m’avoir créée ! »

Alors, aujourd’hui, en ce beau jour, que le Seigneur soit béni d’avoir créé monsieur jacques Avoient et de lui avoir donné comme vocation, celle de faire chanter les couleurs !

***

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Share This