Juridiction franciscaine

Notice

Le monastère des Annonciades de Nieuport est le dernier monastère de l’Ordre de la Vierge Marie fondé sous l’Ancien Régime. Avant de devenir un monastère d’Annonciades, ce couvent est un couvent de Soeur Grises.  En 1646, le ministre général des Frères Mineurs met ce couvent sous la juridiction du père Pierre Marchant, commissaire général de la nation Germano-Belge, dans le but d’y introduire la clôture. Selon la Chronique du monastère, les Sœurs Grises souhaitent la clôture et désirent vivre sous la Règle des Annonciades.

Pierre Marchant donne son accord et choisit trois sœurs du monastère des Annonciades de Gand pour réformer les dix-huit Sœurs Grises de Nieuport. Les trois sœurs, sous  la  direction de  Catherine  van  der  Moesen, qui sera la première Ancelle du monastère de Nieuport, quittent Gand le 28 mars 1650 et arrivent le lendemain dans leur nouveau monastère. Elles sont accompagnées d’une sœur converse, qui devra cependant retourner à Gand six mois plus tard. Le 26 avril 1650, les dix-huit sœurs prennent l’Habit. Pierre Marchant préside la cérémonie des vêtures qui se déroule dans l’église paroissiale, parce que l’église du monastère est beaucoup trop exiguë à cause de la foule nombreuse voulant assister à cette solennité. En 1651, une quatrième sœur arrive de Gand car l’Assistante de la mère Ancelle est en mauvaise santé. Par ailleurs, déjà en 1653, deux des trois fondatrices meurent, de sorte que la communauté doit, assez vite, choisir ses Ancelles et ses officières parmi ses propres membres.

Le monastère acquiert un certain nombre de reliques, parmi lesquelles une de sainte Jeanne de France, donnée  par un père norbertin de l’Abbaye Saint-Nicolas de Furnes.

À ses débuts, le monastère connaît une croissance rapide. En 1665, il y a 31 sœurs. Mais le monastère va traverser de continuelles difficultés internes à partir du début du 17ème siècle. En outre, en 1745, neuf des quatorze sœurs partent pour deux semaines à Dixmude afin d’échapper au siège de la ville par les français.  Elles logent chez les Sœurs Noires (d’obédience franciscaines). Ce fait est-il à mettre en lien avec l’ordonnance du 11 décembre 1751 du Ministre Provincial Electus de Grave dans laquelle il note certaines transgressions « inacceptables de la clôture » ? On ne sait. Le nombre de moniales va diminuer de sorte que, lors de la suppression du couvent frappé par les lois anti religieuses de Joseph II, il ne restera que quatre membres. Voici l’état de la communauté, établi le 28 mai 1784 par les autorités civiles :

Nieuport Etat de communauté

1784 Etat de la communauté

À la suite du décès de l’Ancelle, c’est l’Assistante qui est responsable du petit groupe, de par l’autorité du supérieur spirituel de la communauté, un frère mineur récollet. Elle se nomme sœur Marie Jacob Pilliet, native de Dunkerque. Elle est âgée de 63 ans, a fait profession le 2 septembre 1749.

Sœur Marie Josèphe Kickebisch est conseillère. Elle est née à Hazebrouck, en France, a fait profession en 1741. Elle est âgée de 61 ans.

Sœur  Godelieve Houtszegher est économe. Elle est née à Furnes, en Belgique). Elle est âgée de 49 ans, a fait profession le 23 novembre 1760.

Soeur Catherine de Clercq, est sœur converse. Elle est née à Dunkerque ; elle est âgée de 53 ans, a fait profession le 29 octobre 1750.

Sources manuscrites

Archives franciscaines de St-Trond (B), manuscrit  MF 16, p. 389 – archives versées au KADOC (UC Louvain) ; Archives Générales du Royaume (Bruxelles), Comité de la Caisse de Religion 464.

Sources imprimées

Dumont R., « Het Klooster der Annonciaden te Nieuwpoort », Biekorf, 1937, t. XLIII, p. 89-92. [Le couvent des annonciades de Nieuport, La Ruche … ] Voir aussi : Biekorf, n° 81, 1981, p. 300.

RHF, tome 1, 1924, p. 203 ; tome 4, 1927, p. 267, 268 ; tome 5, 1928, p. 165.

Rybens Joannes-Baptista en De Roo Thomas, « Beschryving der stad ende haven van Nieuport in het graefschap vlaenderen, benevens alle de merkweerdigheden er in begrepen, voorgevallen zoo binnen deze stad, als in de omliggende plaetsen ende landen ±1770‑1876 », Heemkring Bachten de Kupe, Dokumenten Nr 10 / kr.9, november 1966, p. 33‑34. [Description de la ville et du port de Nieuport dans le comté des Flandres, ainsi que de toutes les curiosités à voir, y compris les événements, aussi bien de la ville que des lieux et régions environnantes, entre 1770-1876, Centre régional Batchten de Kupe …]

****

Share This

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès