Les Annonciades de Grentheville franchissent la  Porte Sainte à Lisieux

« L’espérance  aveugle que j’ai en sa miséricorde…voilà mon seul trésor. », Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face.

Grâce du jubilé de la miséricorde en cette année sainte 2016 ! Notre Évêque, Monseigneur Boulanger, nous a invitées à nous rendre à Lisieux pour y recevoir cette bénédiction exceptionnelle et franchir la Porte de la miséricorde ! Et  ce jeudi 3 novembre, nous voici en route, sœurs contemplatives, sœurs apostoliques et leur aumônier. Trois voitures s’élancent dans une course rapide à travers la riante campagne normande flamboyante sous le soleil d’automne. Au détour du virage apparaissent les jolis petits villages groupés autour de leur clocher, leur château et leurs manoirs à colombages. Régal pour les yeux, fête pour le cœur ! Et voici Lisieux, cité tranquille, avec ses bâtiments en briques rouges et leurs fenêtres à petits carreaux. Nous imaginons Thérèse enfant se jouant dans ce décor.

carmel-4

L’infirmerie où Ste Thérèse a rendu le dernier soupir

Première étape de notre pèlerinage : le Carmel. Nous sommes attendus à 10 h par Mère Marie et sa communauté de 19 sœurs au grand complet ! Pendant une heure, nous partageons fraternellement et faisons connaissance. Mère Marie nous entraîne alors à la découverte des lieux thérésiens restés intacts ou presque, grâce précieuse et combien émouvante. Dans la partie ancienne du monastère, il nous semble toucher la présence vivante de Thérèse : au chœur, dans le cloître, dans sa petite cellule, à l’infirmerie, la salle de récréation, le réfectoire. Mère Marie prend tout son temps pour nous livrer le concret de cette existence d’exception dont le message traverse les années et pénètre les cœurs. Nous vous sommes très reconnaissantes, Mère Marie, pour  cette visite inoubliable !

carmel-3

Puis, après un détour par le musée et un temps de prière devant la châsse de la Sainte, nous trouvons refuge dans l’abri Sainte Thérèse pour un  rapide et délicieux pique-nique avant de rejoindre la Basilique, éblouissante dans la lumière de l’après-midi.

A 14 h, nous sommes prêtes pour écouter la conférence du Père Arnaud Lejeune, de l’Institut Notre Dame de vie et chapelain de la Basilique pour trois ans. Avec lui, nous plongeons dans l’océan de la miséricorde et plus particulièrement  à l’école de  la famille Martin. Avec des exemples bien concrets, nous abordons ce thème vécu héroïquement par chacun des membres de la famille. Cette causerie nous prépare admirablement  à passer la Porte Sainte.

basilique-2

La porte de la miséricorde est franchie

La célébration se déroule aussitôt après, à 15h. Une petite foule se rassemble devant la porte de droite de la Basilique et le Père Arnaud guide la démarche. Le Pape François  en a donné le sens : « Ce sera une porte de la Miséricorde où quiconque entrera pourra faire l’expérience de l’amour de Dieu qui console, pardonne, et donne l’espérance. » L’eucharistie suit ce moment de prière intense et de conversion. Elle se déroule dans la crypte où la lumière fait resplendir les douces mosaïques. Enfin, le Père Arnaud nous invite à entourer le reliquaire de Zélie et Louis Martin et là s’achève la supplication et  l’action de grâce. Un tour rapide par le cloître de la Miséricorde ouvert le 1er octobre 2015 couronne cette journée sainte et magnifique !

Laissons à Thérèse le mot de la fin : « Mon Dieu, vous avez dépassé mon attente ! »

 

 

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Share This