« Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Comment ! Moi, si fragile, si changeante, si pleines de défauts, si prompte à prendre de bonnes résolutions et si rapide à les oublier ! Moi, qui essaye depuis si longtemps de gravir le chemin de la perfection chrétienne et qui me demande si j’arriverai un jour à poser le pied sur la première marche ! Moi ? Jésus, tu m’appelles à la Sainteté ? Comme Jean-Paul II ? Comme Mère Teresa ? Comme Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus ? Comme tous les Saints du Ciel ? Est-ce possible ?

Le Concile Vatican II me le rappelle haut et fort et tant de voix prophétiques d’hier et d’aujourd’hui : la Sainteté est le but ordinaire de toute vie chrétienne : nous sommes toutes et tous appelés à cette plénitude de la vie : non pas comme on ambitionne une décoration oh ça non….mais tout simplement un appel à n’être qu’amour comme Jésus  pour faire la joie du Père ! Mais alors Jésus, comment faire ? Comment ne pas me décourager alors que je fais l’expérience  quotidienne de mon indigence, de mon incapacité à m’envoler vers Toi toute collée à la terre de ma misère intérieure.

Ne Crains pas me dit mon Bon et si Tendre Jésus : il y en a Une qui te montre le chemin : Elle a dit « comment cela va-il se faire ? » et elle a accueilli cette réponse… « L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre…..rien n’est impossible à Dieu ! » Et Elle a dit « je suis la servante du Seigneur. Qu’il  me soit fait selon ta Parole » : Tu as bien entendu ? L’Esprit Saint viendra sur Toi… et  la réponse : qu’il ME SOIT FAIT : Elle n’a pas dit : « C’est moi qui vais faire ! » Elle a mis toute sa confiance en Dieu ! Elle  s’est laissée aimée, elle s’est laissée faire, elle s’est laissée regardée….elle ne s’est pas regardée ! Jamais ! Elle est pleine de grâce c’est-à-dire qu’elle est pleine de Dieu ! Alors toi aussi, quand je dis « toi donc, sois parfaite comme ton Père céleste est parfait ! Laisse toi faire comme Elle s’est laissé faire par moi… occupe-toi uniquement de m’aimer et moi, dis Jésus, je m’occupe de tout le reste : Mais vraiment, occupe-toi UNIQUEMENT de m’aimer : c’est cela, rechercher d’abord le Royaume  et le reste te sera donné de surcroît….Ecoute Celle qui dit « qu’il me soit fait selon Ta Parole » et « tout ce qu’il vous dira, faites-le ! » Alléluia ! Joyeuse fête de la Toussaint !

Quant au lendemain, 2 novembre, je me demande pourquoi on l’appelle le jour des défunts !  Je trouve qu’on devrait plutôt dire le « jour des vivants ! » car nos défunts sont bien plus vivants que nous qui sommes encore en cette vie ! N’oubliez-pas ce que je disais le jour de l’Assomption : le jour le plus beau de notre vie est celui de notre entrée au Ciel ! J’en suis certaine : Voir le  visage de mon Dieu si bon et si doux sans le voile de ce monde qui passe sera source d’une inimaginable joie ! A bientôt chers amis ! En grande union de prière ! Et Rendez-vous au prochain week-end de la FAJ ! Sœur Marie de l’Annonciation OVM

Prochain week-end de la FAJ : les 16 et 17 décembre.

DE LA  CONSTITUTION DOGMATIQUE SUR L’EGLISE LUMEN GENTIUM

L’appel universel à la sainteté

« Maître divin et modèle de toute perfection, le Seigneur Jésus a enseigné à tous et chacun de ses disciples, quelle que soit leur condition, cette sainteté de vie dont il est à la fois l’initiateur et le consommateur: « Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5,48). Et en effet en tous il a envoyé son Esprit pour les pousser intérieurement à aimer Dieu de tout leur coeur, de toute leur âme, de toute leur intelligence et de toutes leurs forces (cf. Mc 12,30), et aussi à s’aimer mutuellement comme le Christ les a aimés (cf. Jn 13,34 15,12). Appelés par Dieu, non au titre de leurs œuvres mais au titre de son dessein et de sa grâce, justifiés en Jésus notre Seigneur, les disciples du Christ sont véritablement devenus dans le baptême de la foi, fils de Dieu, participants de la nature divine et, par conséquent, réellement saints. Cette sanctification qu’ils ont reçue, il leur faut donc, avec la grâce de Dieu, la conserver et l’achever par leur vie. L’apôtre les avertit de vivre « comme il convient à des saints » (Ep 5,3), de revêtir « comme des élus de Dieu saints et bien-aimés, des sentiments de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de longanimité » (Col 3,12), et de porter les fruits de l’Esprit pour leur sanctification (cf. Ga 5,22 Rm 6,22). Cependant comme nous nous rendons tous fautifs en bien des points (cf. Jc 3,2), nous avons constamment besoin de la miséricorde de Dieu et nous devons tous les jours dire dans notre prière: « Pardonne-nous nos offenses » (Mt 6,12).

Il est donc bien évident pour tous que l’appel à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité s’adresse à tous ceux qui croient au Christ, quels que soient leur état ou leur rang ; dans la société terrestre elle-même cette sainteté contribue à promouvoir plus d’humanité dans les conditions d’existence. Les fidèles doivent appliquer les forces qu’ils ont reçues selon la mesure du don du Christ, à obtenir cette perfection, afin que marchant sur ses traces et devenus conformes à son image, accomplissant en tout la volonté du Père, ils soient avec toute leur âme voués à la gloire de Dieu et au service du prochain. Ainsi la sainteté du peuple de Dieu s’épanouira en fruits abondants, comme en témoigne avec éclat l’histoire de l’Eglise par la vie de tant de saints. »

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Recevez notre lettre infoFraternité Annonciade Jeunes

Vous recevrez les nouvelles de la Fraternité Annonciade Jeunes.

Vous vous êtes inscrit à notre lettre info avec succès.

Share This