2 février :

Fête de la Présentation de Jésus au Temple

Fête de la vie consacrée

 

« J’ai peur que le Seigneur me demande d’être Religieuse ! »

Que de fois entendons-nous cela ! « Seigneur, que veux-tu que je fasse ? ». « Je me demande ce que le Seigneur veut que je fasse de ma vie, quelles études je dois faire, sur quel chemin m’engager jusqu’au bout mais… je n’ose pas franchement lui poser la question » : Craignons-nous de l’interroger ainsi, de demander à Dieu quel est son choix pour nous, ce qu’il attend de nous ?  Pourquoi avons-nous peur ainsi de Dieu ?  Quelle idée nous faisons-nous de Lui ? Ne nous sommes-nous pas fabriqué une idole d’un Jésus terrible qui va,  à coup sûr nous envoyer une tuile ou une vie remplie de souffrances si nous lui disons  « OUI » ….Si je parle à Jésus de ma Vocation, si je lui pose des questions sur son projet dans ma vie, que va-t-il donc me tomber dessus ?

Cela vaut la peine de s’interroger sur cette méfiance à l’égard de Dieu : ne veut-il pas notre bonheur ? Ne sait-il pas de quoi nous sommes faits, lui qui est notre Créateur ? Ne connaît-il pas toutes nos pauvretés, toutes nos faiblesses,  tous nos goûts, tous nos talents…Il nous connaît chacun bien mieux que nous-mêmes !  Lui qui nous aime jusqu’au bout et qui est toute bonté ! Comment peut-on le soupçonner de nous tendre une sorte de piège pour nous rendre malheureux ?  Ce soupçon ne nous rappelle-t-il pas les premières pages de la Genèse : le serpent demande à Eve : “Alors, Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ?”La femme répondit au serpent : “Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin. Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sous peine de mort.” Le serpent répliqua à la femme : “Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux, qui connaissent le bien et le mal.” Le serpent sème le doute dans le cœur d’Eve : il lui fait croire que Dieu est contre l’homme et la femme, contre notre véritable épanouissement ! La confiance de l’être humain envers Dieu est alors altérée et la brisure devient déchirure dans laquelle s’engouffre la peur …. Et Adam et Eve ne sont plus disponibles pour  accueillir le projet de Dieu dans leur vie.

Une autre femme nous montre le chemin de la confiance : Le Seigneur est venu chez elle. Il s’est penché vers elle par l’intermédiaire d’un ange. Il lui a annoncé la venue en son sein virginal de Jésus-Christ sans aucune intervention d’un homme mais par l’action de l’Esprit Saint. Et il a attendu son « OUI » LIBRE … Elle a posé une question  pour comprendre ce qu’elle devait faire, pour être ajustée au Dessein de Dieu…..Et puis elle a dit «Je suis la Servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon Ta parole ». Et le Verbe s’est fait chair, et il a demeuré parmi nous…. par le « OUI » LIBRE de cette femme !

Toute personne, nous dit Jean-Paul II, se réalise pleinement dans le don désintéressé d’elle-même ! Alors ne craignons pas de demander «  Seigneur, que veux-tu que je fasse ? »…il nous répondra et il nous rendra heureux : cela je peux vous l’assurer : Jésus comble un cœur d’une manière extraordinaire que je ne peux traduire par des mots ! Osez Lui demander ce qu’il veut pour vous sans craindre sa réponse !

                               Bonne fête de la Présentation de Jésus au Temple !

La communauté de Thiais rénove son monastère

Merci de vous être inscrit à la Lettre Info - Spéciale Chantier de l'Annonciade

Shares
Share This