A toi qui reçois cette newsletter, je viens te proposer un troc pour le mois de Mai : Il m’arrive de sortir du Monastère pour aller chez le médecin ou pour faire des courses : dans ces rares occasions, j’observe combien tout le monde va et vient avec son I-phone à la main sans pouvoir s’en détacher ! Chacun et chacune est connecté à tout son réseau de relations en permanence. Alors voilà ma proposition : le mois de Mai est le mois de Marie, le sais-tu ?  Je t’invite donc à troquer le téléphone portable contre un chapelet ! Quand tu es penché sur ton I-phone, tu fais défiler une foule d’images et de photos devant tes yeux, avec ton chapelet à la main, tu regarderas avec la Vierge Marie l’album de famille de Jésus, Notre Seigneur et Notre  Dieu de l’Annonciation au Couronnement de Marie au Ciel, en passant par les Noces à Cana, la Passion et la Résurrection du Christ….Vingt scènes de la Vie de Jésus contemplées  avec les yeux et l’expérience de Sa Mère et notre Mère – Elle qui a été au contact du Mystère de son divin fils quotidiennement.

Contempler, c’est regarder longuement, profondément ; se laisser transformer par Celui  que les yeux de notre cœur voient, laisser Marie conformer nos pensées, nos paroles et nos actes aux scènes évangéliques méditées au fil des « Je vous salue Marie » et des  « Notre Père », marcher paisiblement la main reliée au cœur de la Vierge Marie par les grains du chapelet et dans ces mots simples murmurés, porter toute la famille humaine, les conflits dont elle souffre, tous ses cris, tous ses pleurs, toutes ses injustices mais aussi toutes ses joies, toutes ses beautés, tous ses saints cachés et inconnus qui soulèvent le monde par leur extraordinaire et si humble charité, semer  dans notre monde un bouquet parfumé d’« Ave Maria » joyeux et confiants jusqu’à l’audace en la Bonté de Notre Seigneur Jésus….

Alors, quand arrivera le mois de Juin tu seras étonné de ce nouveau réseau tissé au long du mois de Marie ! Tu feras alors l’expérience de cette réelle fraternité universelle qu’Elle seule sait susciter en mettant tes pas comme Elle dans les pas de Jésus. Accepteras-tu ce troc original ? Si vraiment le manque d’I-phone te démange il te reste une deuxième main !!!! Mais franchement, tu ne regretteras pas d’oser jusqu’au bout et à 100 % ce défi que je te lance !

Comment prier le chapelet ?  Pour commencer : Le signe de croix-le Je crois en Dieu-un Notre Père – trois Je vous salue Marie – Un « Gloire au Père et au Fils, et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, et pour les siècles des siècles. Amen ».

Ensuite : cinq fois une dizaine de chapelet c’est-à-dire, Un Notre Père, Dix je vous salue Marie et un Gloire au Père

Les mystères du Rosaire : Je vous invite à aller lire dans l’Evangile chacun des passages avant de prier les divers mystères.

Mystères Joyeux : le lundi et le samedi

L’Annonciation (Lc 1, 26-38)

La Visitation (Lc 1. 39-56)

La Nativité (Mt 2, 1-12 ; Lc 2, 1-20)

La Présentation de Jésus au Temple (Lc 2, 22-38)

Jésus retrouvé au Temple (Lc 2, 41-51)

Mystères Lumineux : le jeudi

Le baptême de Jésus (Mt 3, 13-17)

Les noces de Cana (Jn 2, 1-12)

L’annonce du Royaume de Dieu (Mc 1, 14-15)

La Transfiguration (Mt 17, 1-8)

L’institution de l’eucharistie (Mt 26, 26-29)

Mystères douloureux : le mardi et le vendredi

L’agonie de Jésus (Mc 14, 32-42)

La flagellation de Jésus (Lc 22, 63-65)

Le couronnement d’épines (Mt 27, 27-31)

Le portement de la croix (Lc 23, 26-32)

La crucifixion (Jn 19, 16-22)

Mystères glorieux : le dimanche

La résurrection (Mt 28, 1-15)

L’Ascension (Lc 24, 50-53)

La Pentecôte (Ac 2, 1-13)

L’Assomption de Marie (voir Lumen Gentium, paragraphe 59 et 68 et le Magnificat Lc 1, 46-55)

Le couronnement de Marie (Lumen Gentium, paragraphe 59 et Ap 12, 1)

CONSTITUTION DOGMATIQUE SUR L’EGLISE LUMEN GENTIUM

  La Sainte Vierge après l’Ascension

Mais comme il a plu à Dieu de ne manifester ouvertement le mystère du salut des hommes qu’à l’heure où il répandrait l’Esprit promis par le Christ, on voit les apôtres, avant le jour de Pentecôte, “persévérant d’un même cœur dans la prière avec quelques femmes dont Marie, Mère de Jésus, et avec ses frères” (Ac 1,14) ; et l’on voit Marie appelant elle aussi de ses prières le don de l’Esprit qui, à l’Annonciation, l’avait déjà prise sous son ombre. Enfin la Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle(12), ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel(13), et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs (cf. Ap 19,16), victorieux du péché et de la mort.

Marie, signe d’espérance assurée et de consolation pour le peuple de Dieu en pèlerinage sur la terre.

Cependant, tout comme dans le ciel où elle est déjà glorifiée corps et âme, la Mère de Jésus représente et inaugure l’Eglise en son achèvement dans le siècle futur, de même sur cette terre, en attendant la venue du jour du Seigneur (cf. 2P 3,10), elle brille déjà comme un signe d’espérance assurée et de consolation devant le peuple de Dieu en pèlerinage.

****

Le prochain weekend de la Fraternité Annonciade Jeunes  aura pour thème « la Vocation de la Femme » d’après la Lettre apostolique de Saint Jean-Paul II :

Lettre apostolique Mulieris dignitatem du souverain pontife Jean-Paul II sur la dignité et la vocation  de la femme  à l’occasion de l’année mariale (1988).

Je vous recommande la lecture  de ce document  qui est véritablement magnifique !  Bon mois de Mai à tous et n’oubliez pas le troc !

Sœur Marie de l’Annonciation, ovm

************

 

 

La communauté de Thiais rénove son monastère

Un grand merci

Shares
Share This