Les travaux de rénovation et de construction se poursuivent, au monastère de Thiais….

Le 26 septembre dernier a eu lieu la pose de la première pierre de notre nouvelle chapelle. Sous un soleil radieux et un ciel bleu, elle a été précédée de la messe, à 9 h 15, présidée par Monseigneur Michel Santier entouré de 18 prêtres et d’un diacre permanent. Au cours de son homélie, Monseigneur Santier a souligné combien une chapelle peut être une “maison de Dieu” au sein de la cité.

À l’issue de la célébration, les fidèles sont sortis de la chapelle et se sont rassemblés  dans la cour des parloirs pour se diriger ensuite vers  la cour de la communauté et rejoindre le site sécurisé. Pendant ce temps, les amis qui n’arrivaient que pour l’événement à 10 heures, entraient par la grille de la rue du 11 Novembre, face au stade Alain Mimoun et  se rendaient sur les lieux.  Ce sont environ 300 personnes qui se sont retrouvées devant le muret spécialement monté par les ouvriers pour la circonstance.

Après avoir salué l’autorité religieuse et civile, la communauté des moniales, l’architecte, le Maître d’Œuvre, les partenaires de la construction  ainsi que tous les amis présents, le Président de l’Association « Maison Rose » a ouvert la cérémonie par une allocution où il a retracé la genèse du projet, son  incontournable nécessité (réglementation ERP), son déploiement. Il a remercié tous les acteurs qui travaillent au bon déroulement des travaux avec compétence et rigueur.

Il s’est adressé ensuite aux donateurs qui, par leur générosité, ont contribué à la mise en œuvre de la construction d’une nouvelle chapelle et la mise en conformité des bâtiments d’accueil qui permettent la pérennité de la prière et de l’hospitalité monastique.

La liturgie s’est déclinée ensuite par la lecture de la Parole de Dieu, lue par Eric Marouzé responsable de la Fraternité Annonciade – Chemin de Paix – par une allocution de Monseigneur Santier au cours de laquelle il a retracé l’histoire récente de la communauté, soulignant le rôle qu’un monastère peut jouer “dans ce monde de bruit, où chacun est toujours pressé”. Il est  “réconfortant de trouver une oasis de paix, de silence et de prière.” Un monastère peut ainsi contribuerau bien, au bonheur de toute la société, de l’humanité, car pour pouvoir tenir debout l’homme a besoin de développer sa dimension spirituelle, son intériorité. L’avenir est à ceux et celles qui sauront la développer.”

Scellement de la Pierre de la Chapelle de la Chapelle de l'annonciade de Thiais

Après la prière universelle a eu lieu le rite de la bénédiction de la pierre sur laquelle a été gravée  une phrase choisie par la communauté – « Comme Marie, plaire à Dieu » -, la lecture, par Monseigneur Santier, du parchemin, glissé dans un tube en cuivre qui a été lui-même introduit dans la pierre creuse avec quelques pièces afin de dater la construction dans le temps. Monsieur Richard Dell’Agnola, Maire de Thiais, a été ensuite invité à prendre la parole, puis l’architecte, et  enfin Mère Ancelle. Au terme de la cérémonie tout le monde a été convié au verre de l’amitié qui a permis des échanges cordiaux et chaleureux. C’est un événement qui fera date dans la vie du monastère.

Texte du parchemin :

 

L’An de grâce 2018, en la 516ème année de la fondation de l’Ordre de la Vierge Marie par sainte Jeanne de France et le bienheureux Gabriel-Maria, a eu lieu la pose de la première pierre de la nouvelle chapelle du monastère de l’Annonciade de Thiais.

Le monastère de Thiais s’inscrit dans une longue filiation de monastères annonciades : Chanteloup (1529-1792), Melun (1624-1772), Popincourt (1636-1782), Boulogne-sur-Mer (1637-1792/1818-1904), St-Margaret’s Bay (1904-1976) et Thiais (1926…).

La cérémonie a eu lieu le 26 septembre 2018 en présence de Monseigneur Michel Santier, évêque de Créteil, de Monsieur Richard Dell’Agnola, Maire de la ville de Thiais, de Mère Marie des Béatitudes, Ancelle du Monastère de Thiais, de Madame Hélène Ladiray, architecte, de Monsieur Francis Le Pessec, maître d’œuvre.

La communauté de Thiais rénove son monastère

Un grand merci

Shares
Share This