Deux garçons en classe de quatrième demandent à s’asseoir dans l’herbe pour parler avec moi quelque temps. Une jeune du même âge sollicite conseils et réconfort. Une joyeuse équipe d’adolescentes acceptent les verres de grenadine que je leur propose et engagent une bonne conversation et particulier sur l’enseignement de l’Eglise en matière de sexualité. Et nous voilà parties en un grand échange sur le plus grand amour. Une animatrice mère de famille partage ses épreuves. Un groupe de Thiais-Choisy demande un témoignage, des jeunes filles très souriantes viennent gentiment dire  bonjour tandis que nous nous recueillons en présence du Saint Sacrement exposé nuit et jour sous cette tente pendant ces 3 jours à Jambville….Oui : tout cela se passe dans ce hameau du Vexin pendant le FRAT des collégiens : 10 000 jeunes de 4ème-3ème et leur 2000 accompagnateurs.

Emmanuelle et Emmanuel – un couple de 2 « Manu » – avaient lancé un appel aux monastères : ils étaient responsables du projet HOREB – espace de silence, de prière, d’accueil – en plein cœur de ce rassemblement de jeunes chrétiens d’Ile de France. Ils souhaitaient la présence de contemplatifs en ces deux îlots de tentes blanches au milieu de la verte prairie du château de Jambville. Il est si important d’aller là où sont les jeunes ! Et c’est ainsi que je suis arrivée  le vendredi 7 juin au soir sac au dos au beau milieu de ce flot bruyant, criant, chantant, priant. Alternent les temps en « villages » (de tentes), en diocèse ou tous réunis sous un immense chapiteau pour divers célébrations, en particulier, la veillée baptismale du samedi soir et la messe de la Pentecôte présidée par Monseigneur Aupetit. Moment aussi de carrefours pour méditer le thème du Frat 2019 : « soyons saints ! »  Quel programme ! Les rencontres sous le chapiteau étaient animées par le célèbre groupe de pop louange «Glorious » avec talent et enthousiasme, entraînant toute cette jeunesse dans une prière pleine d’allégresse.

 

 

 

 

Deux choses m’ont particulièrement marquée :

– tout d’abord, l’évolution palpable de ces 13-15 ans qui au fil des heures se muent en une communauté joyeuse et fraternelle.

– ensuite, combien ces garçons et ces filles comptent sur nous moines et moniales pour marcher avec eux dans les pas du Christ avec entrain et joie,  heureux d’entendre notre humble expérience et de partager ce temps fort avec nous. Vraiment, ce dernier point résonne en mon cœur comme un appel à une grande exigence d’authenticité. Car il me semble que c’est cela qu’ils attendent de nous : que  nos vies données à Jésus rayonnent dans toute la profondeur de notre être,   dans nos pensées, nos paroles et nos actes.

Merci à vous les jeunes et rendez-vous au prochain FRAT !

Sœur Marie de l’Annonciation, ovm

La communauté de Thiais rénove son monastère

Un grand merci

Shares
Share This