Dans la vie religieuse communautaire, durer est un combat. La persévérance est un chemin de conversion. Ce chemin peut être aride, les sœurs ne se choisissent pas.

La découverte de l’autre comme digne d’Amour : c’est sûrement l’un des témoignages les plus forts de la vie communautaire que dans la grâce du Christ, les sœurs arrivent à se porter, s’apprécier et à vivre dans un authentique et sincère amour commun. Cela peut-être long et demander un grand effort, pour s’accepter et accepter les autres,

«Il faut des décades pour oser croire qu’on est aimé »

Mais trêve de paroles, écoutons Soeur Marie de la Paix, évoquer ces questions :

La communauté de Thiais rénove son monastère

Merci de vous être inscrit à la Lettre Info - Spéciale Chantier de l'Annonciade

Shares
Share This