En marche vers les JMJ ! 

Et le nom de la Vierge était Marie !

Chers amis,

« Voici la Servante du Seigneur, que tout m’advienne selon Ta Parole » (Lc 1, 38)

Voici le thème proposé par le Pape François pour la prochaine journée mondiale de la jeunesse qui aura lieu en janvier 2019, au Panama. Le grand jour approche ! Je vous propose donc que nous nous préparions ensemble à cet événement. Bien sûr, en raison des dates, du coût et de la distance, seuls des « jeunes pro » pourront y participer ! Mais les diocèses proposeront à tous les jeunes des temps forts pour vivre cette JMJ  en union avec le Saint Père et les jeunes du monde entier. Déjà  nous pouvons assurer tous les participants que nous les portons dans notre prière !

En ce mois de septembre, je voudrais vous inviter à regarder Marie de Nazareth : sa vie a été caché dans un minuscule village de Palestine : Nazareth était vraiment un hameau simple et sans renom au temps de Jésus. Marie a accompli ses tâches quotidiennes tout comme nous : laver le linge et la vaisselle,  préparer la cuisine, aller puiser l’eau au puits comme toutes les femmes de son temps. Marie  a fait le ménage, elle a pétri le pain et l’a cuit pour nourrir sa maisonnée, elle a fait les courses. Une vie si commune !  J’imagine souvent qu’elle accomplissait ainsi son devoir ordinaire dans le silence et l’enfouissement d’une vie sobre quand l’ange Gabriel a fait irruption dans sa vie. Elle faisait tout cela, tout ce que nous faisons nous aussi d’une façon extraordinaire et je crois que cet extraordinaire se voyait dans le détail. Elle a vécu cette vie modeste dans un  contact permanent avec le mystère de Dieu caché en Jésus  comme le dit Saint Jean-Paul II dans son encyclique Redemptoris Mater.

A l’heure de la vie publique de Jésus, on devine que Marie a suivi son fils discrètement, en retrait,  puisqu’on on nous dit par moment qu’elle était-là  à Cana, à la Croix, au Cénacle ; en Galilée  elle cherchait à le voir…. Une présence, simplement. Quel enseignement sans bruit de parole de constater que dans les rares pages qui concernent Marie dans l’Evangile, elle n’est jamais le centre : le centre c’est toujours Jésus ! Même à l’Annonciation : lisez attentivement : vous verrez que ce n’est pas elle le clou de la scène mais bien l’enfant annoncé !

Je ne voudrais pas en dire beaucoup plus pour ce mois de Septembre : simplement quelques mots pour dire que si les  fondateurs de l’Annonciade ont composé  une Règle pour imiter Marie, c’est que Marie est IMITABLE  – elle qui pourtant est tellement unique !-Il ne s’agit pas de devenir un clone de Marie : le Seigneur ne fait jamais du clonage ! Mais nous sommes invités à la regarder, à essayer de faire comme elle et peu à peu, ses traits s’imprimeront en la glaise imparfaite que nous sommes.  Marie a vraiment sa façon à Elle de  suivre le Christ et Elle peut nous l’apprendre.

Bonne route vers les JMJ !

Bonne fête de la Nativité de Marie le 8 septembre et bonne rentrée

                                                          Sœur Marie de l’Annonciation OVM

La Prière Mariale de Charles Péguy (1873-1914)

« Il y a des jours où les patrons et les saints ne suffisent pas ! » :

« Il y a des jours où les patrons et les saints ne suffisent pas ! Alors il faut prendre son courage à deux mains et s’adresser directement à Celle qui est au-dessus de tout. Être hardi, une fois, s’adresser hardiment à Celle qui est infiniment belle parce qu’aussi Elle est infiniment bonne. À Celle qui intercède, la Seule qui puisse parler de l’autorité d’une mère. S’adresser hardiment à Celle qui est infiniment pure parce qu’aussi Elle est infiniment douce. À Celle qui est infiniment riche parce qu’aussi Elle est infiniment pauvre. À Celle qui est infiniment grande parce qu’aussi Elle est infiniment petite, infiniment humble. À Celle qui est infiniment joyeuse parce qu’aussi Elle est infiniment douloureuse. À Celle qui est Marie parce qu’Elle est pleine de grâce.

À Celle qui est pleine de grâce parce qu’Elle est avec nous.

À Celle qui est avec nous parce que le Seigneur est avec Elle.  Ainsi soit-il. » 

**************

La communauté de Thiais rénove son monastère

Un grand merci

Shares
Share This