Les disciples  courent……

Après l’annonce de l’Ange,  la Vierge Marie   « se mit en route et se rendit avec empressement » chez sa cousine Elisabeth. Les Bergers, recevant la nouvelle de la naissance du Sauveur,  se rendent « en hâte » à Bethléem pour découvrir Marie, Joseph et le nouveau-né couché dans la crèche.  Quelques chapitres plus loin, nous rencontrons  Zachée  qui « courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. »  Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. » (Lc 19, 4-6) Quand l’aveugle du bord du chemin Bartimée apprend que le Seigneur l’appelle, «  il jette  son manteau, bondit et courut vers Jésus. »(Mc 10, 50).

La Samaritaine, après sa rencontre avec Jésus laissa là sa cruche et courut à la ville et dit aux gens  « Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-il pas le Christ? » (Jn 4, 29)

Au matin de Pâques, les saintes femmes découvrent le tombeau vide reçoivent la visite de l’ange : « .il est ressuscité ! » Elles quittent alors vite le tombeau, toutes émues et pleines de joie et elles courent porter la nouvelle aux disciples (Mt 28, 7-8)

« Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »(Jn 20, 01-02)

A leur tour, Pierre et l’autre disciple « couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. » (Jn 20, 4)

Les disciples courent……

Jésus, lui, il marche….il va de village en village, d’une rive  du lac à une autre, il monte à Jérusalem.   Il libère, il enseigne, il console, il relève, il guérit, il pardonne : Il passe.   Et tout le monde vient à lui en courant.

Que de mouvement dans ces mots : en fait, c’est bien plus que cela. C’est un véritable élan vers Jésus qui nous attire à Lui. Nous aussi, laissons-nous porter par cet enthousiasme : mettons-nous en route à la suite du Seigneur qui marche. Suivons-le  sans traîner les pieds, sans freiner des Quatre fers mais avec la vitalité de l’Esprit Saint qui traverse d’un bout à l’autre les pages de l’Evangile… Bon mois de Mai, le mois de Marie !

                                              Sœur Marie de l’Annonciation, ovm

Un dimanche au monastère : le 19 mai 2019

Découvrir le programme et s’inscrire

 

 

 

 

 

 

 

Le logo de l'Annonciade

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This