Le 8 mai 2018, une chapelle latérale de l’église paroissiale de Creyssens-Puygouzon a été dédiée à sainte Jeanne de France.

Cette sainte est connue en cette région du sud-ouest qui, sous l’ancien régime, abritait huit monastères d’Annonciades : Albi, Rodez, Bordeaux, Agen, Villeneuve-sur-Lot, Rabastens, Marmande, La Réole. Les vents de l’histoire ont soufflé sur ces communautés. Bientôt, le dernier monastère présent en cette région va fermer ses portes et les sœurs vont poursuivre ailleurs leur belle mission de prière et de louange, comme le voulaient sainte Jeanne et le bienheureux père Gabriel-Maria, cofondateur de leur Ordre.

L’église possède déjà un souvenir précieux de sainte Jeanne, à savoir, son masque mortuaire, provenant de l’ancien monastère des Annonciades d’Albi.  Il fut sauvé  du désastre révolutionnaire grâce à une annonciade. Chassée de son monastère, elle eut la présence d’esprit d’emporter avec elle les souvenirs que son monastère conservait des Fondateurs de son Ordre, dont le masque mortuaire, et un reliquaire.

Mais cette église possède un autre souvenir précieux : le buste du Bx. P. Gabriel-Maria qui seconda sainte Jeanne dans la fondation de l’Annonciade et rédigea la Règle de nouvel Ordre. Ce buste provient à n’en pas douter de l’ancien monastère des Annonciades d’Albi. Les archives départementales du Tarn conservent en effet un bon de commande de 1678, signé de la mère ancelle de l’époque, adressé à un sculpteur de la région pour la réalisation d’un buste du cofondateur de son Ordre. À l’époque, en cette année 1678, la cause de béatification ou de reconnaissance de culte de Gabriel-Maria était en cours. En 1680, une indulgence du Pape Innocent XI permettant de fêter le bienheureux au jour de sa fête a été promulguée. On peut donc voir un lien entre ce buste et la poursuite de la cause de béatification de Gabriel-Maria. Il faut préciser qu’en cette même année 1680, la même indulgence a été promulguée pour permettre de fêter sainte Jeanne – pas encore béatifiée à l’époque.

Cette journée du 8 mai 2019 avait été préparée avec soin. En suivant le lien vous pourrez découvrir les moments qui resteront inoubliables pour les sœurs Annonciades qui ont eu la chance d’y participer : Un temps de grâce avec les Annonciades en albigeois.

Cette journée était voulue de longue date. En effet, dans cette perspective, un reportage avait eu lieu au monastère des Annonciades, à Villeneuve-sur-Lot, en juillet 2018. Découvrez ce reportage en suivant le lien : Filles de Reine, les Annonciades de Villeneuve nous ouvrent leurs portes.

 

La communauté de Thiais rénove son monastère

Un grand merci

Shares
Share This