Chers amis,

J’avais prévu de vous parler de la Solennité de l’Ascension ou de La Pentecôte mais l’actualité nous bouscule toujours : notre chère Sœur Marie de la Paix est entrée dans la joie du Royaume  le dimanche 26 mai et aujourd’hui, 1er juin, nous venons de vivre son « enciellement » sous un ciel bleu magnifique et en compagnie d’une foule d’amis ayant tant reçu d’elle.

J’aimerais vous partager juste ce petit échange avec elle, il y a quelque temps. Nous parlions de ce qui fait le cœur de notre vocation d’Annonciade. De fil en aiguille nous sommes arrivées à cette affirmation : notre vocation, c’est de nous  laisser épouser par Jésus. Et celle qui nous apprend cela, c’est Marie. La Mère de Jésus est celle qui nous dit comment nous laisser épouser par son Fils. Elle nous connaît chacun-chacune, et surtout, elle connaît son Fils, ce qui lui plaît le plus.

Toute la difficulté est dans le verbe « se laisser » : on voudrait tant faire nous-mêmes, avoir l’initiative, garder la main sur notre vie,  sur nous-mêmes et aussi sur Dieu ! Nous imaginons si spontanément qu’il faut que nous changions, que nous avons tel pas à poser, telle résolution à tenir pour aller vers Jésus. Et en fait, toute notre Vocation consiste à nous laisser épouser par Jésus, c’est-à-dire à lui laisser l’initiative et la place libre pour qu’il fasse son œuvre en nous. En nous épousant, Jésus va nous donner peu à peu sa forme qui est notre forme véritable : plus nous lui ressemblons plus nous sommes nous-mêmes et plus nous sommes nous-mêmes, plus nous lui serons semblables.

Se laisser épouser par Jésus : la Vocation d’une Annonciade…, mais nous savons que la Vie Consacrée est une vie prophétique : elle rappelle à chacun le sens profond de sa propre vie. Alors je souhaite à chacun de se laisser épouser par Jésus. Joyeuse fête de la Pentecôte à chacun !

Sœur Marie de l’Annonciation, ovm

 

La communauté de Thiais rénove son monastère

Un grand merci

Shares
Share This