Nous sommes au début du XVIème siècle. Le Père Gabriel Maria s’adresse aux Annonciades de Bourges. Il veut leur donner des moyens concrets pour mettre en œuvre les vertus de la Vierge Marie dans leur vie de tous les jours. Dans son auditoire attentif des sœurs prennent des notes : « suivent les dix Marie qui sont les dix plaisirs de la Vierge Marie prêchés par notre Révérend Père Gabriel-Maria.. » c’est avec ces précieux conseils parvenus jusqu’à nous en 2019,  que nous allons découvrir ce chemin des vertus au fil de l’année : Les vertus – disions-nous la dernière fois –  comme une force, comme un dynamisme pour aller dans le sens du meilleur, dans le sens de ce qui plaît le plus à Dieu.

« Les dix plaisirs de la Vierge Marie ».  Dans l’Evangile il nous est dit : « Il (Jésus) descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. (Lc 2, 51) » Jésus était soumis à ses parents. Jésus s’est laissé former par Marie. Il a appris d’elle à marcher, à manger, à prier et tout l’art de vivre de  la société juive de son temps.  Et à l’Heure de la Croix il confie chacun de nous à sa Mère : « Voici ta Mère », « Voici ton Fils ». Quand Sainte Jeanne de France et Gabriel Maria nous invitent  à regarder Marie, c’est bien ce que Jésus a  fait à l’aube de sa vie parmi nous. Marie a formé Jésus et Jésus a formé Marie. Quand Marie retrouve son fils au Temple après trois jours de recherche angoissée, elle reçoit  cette réponse de son Fils : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père » Et à Cana, lorsqu’Elle  dit à son Fils qu’il n’y a plus de vin, Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Marie a fait grandir Jésus et Jésus a fait grandir Marie.

Sur cet itinéraire des vertus,  éclairé par les enseignements du Père Gabriel Maria nous allons entrer dans ce mystère dynamique  de croissance de Marie et de Jésus.

Pour achever cette méditation, prenons ces mots de Saint François d’Assise dans ses « Salutation à la Vierge Marie ». Voyez comme il rapproche l’œuvre de Dieu en Marie et l’action de la Grâce en nos cœurs qui par les Vertus nous recrée et nous accorde à notre Créateur :
« Salut, Marie, Dame sainte, Reine, Sainte mère de Dieu, vous êtes la Vierge devenue Eglise ; choisie par le très saint Père du ciel, consacrée par lui comme un temple avec son Fils bien-aimé et l’Esprit Paraclet ; vous en qui fut et demeure toute plénitude de grâce et Celui qui est tout bien. Salut, Palais de Dieu ! Salut, Tabernacle de Dieu ! Salut, Maison de Dieu ! Salut, Vêtement de Dieu ! Salut, Servante de Dieu ! Salut, Mère de Dieu ! Et salut à vous toutes, saintes Vertus, qui, par la grâce et l’illumination de l’Esprit-Saint, êtes versées dans le cœur des fidèles, vous qui, d’infidèles que nous sommes, nous rendez fidèles à Dieu ! Amen. »Il me semble que le chemin des dix Vertus est comme l’épanouissement de cette Salutation à la Vierge de Saint François d’Assise.

Bon mois d’Octobre, mois du Rosaire.

Sr Marie de l’Annonciation ovm

La communauté de Thiais rénove son monastère

Un grand merci

Shares
Share This