« Mère de Dieu », l’expression est aussi audacieuse que celle qu’emploie Saint Jean lorsqu’il affirme que : « Le Verbe s’est fait chair ».

Si Marie est « Mère de Dieu », c’est parce que « Dieu s’est fait homme ». Car il est aussi impossible et incroyable que Dieu, l’infiniment grand, se soit fait petit enfant et que le Créateur de l’univers soit né d’une créature !

Mère de Dieu, nous te contemplons !

Mère du Sauveur, nous te glorifions !

Mère de notre salut, nous t’espérons !

Mère, nous t’aimons !

Que ces quelques mots du Père Delsarte, notre aumônier, orientent les vœux que nous, communauté de Grentheville, formulons pour vous en ce début d’année !

Après le conte de l’âne, la nuit de Noël, comme témoin des événements de Bethléem, puis la contemplation de la nuit étoilée qui a vu naître le Sauveur, les jours du temps de Noël nous ont plongés au cœur de l’admirable mystère de Jésus et de notre salut. Le 1er janvier, le Père Delsarte nous a fait entendre le magnifique poème de Marie Noël : « Mon Dieu qui dormez faible entre mes bras ». Secret de Marie qui a accueilli dans sa chair le Fils de Dieu.

A tous, une belle et sainte année 2020 sous le regard de Marie, notre Mère !

La communauté de Thiais rénove son monastère

Un grand merci

Shares
Share This