Comme une feuille de route pour cheminer vers Pâques…..

Conversion et Louange

« Je vous dis que je n’ai rien trouvé qui ne m’ait fait plus de bien, pour progresser en vertus, que de prendre pour mon métier quotidien de toujours me reprendre et de toujours louer, honorer et magnifier Dieu. Ainsi, quoi que je fasse, soit que je prêche, que je confesse, que je dise mon office ou fasse quelque autre chose, que tout soit pour la gloire et l’honneur de Dieu, tout le reste ne m’importe peu. Et, je ne voudrais pas perdre une seule parcelle de temps sans avoir toujours les louanges de Dieu et de sa très digne Mère en mon cœur et sur ma langue, soit en allant et venant, mangeant, buvant, parlant et dormant, autant qu’il est possible. Car je sais bien qu’il n’y a rien de plus salutaire et de méritoire qui me conforme à la très digne Mère de Dieu, laquelle a toujours magnifié Dieu en pensées, en paroles et en actes. J’ai pris ses deux exercices dès le commencement, dès que je fus religieux, et j’espère que, lorsque l’heure de ma mort viendra, Jésus mon doux Sauveur viendra et prendra mon âme en sa main, ou en celle de sa digne Mère, et me mènera au Ciel pour le louer éternellement. Et je vous conseille de le faire aussi, si vous voulez bientôt arriver à la perfection, en prenant tout votre plaisir et en mettant tout votre cœur à vous reprendre et à louer Dieu. Car Dieu aime et prend plaisir quand on se consacre entièrement à le louer, à le remercier de ses grands bienfaits et particulièrement à se souvenir de l’amour qu’il nous a montré en souffrant si douloureuse mort et passion pour nous délivrer de tout mal et nous acquérir tout bien spirituel et éternel. » (Bx P. Gabriel-Maria, ofm (1460-1532).

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This