Introduction

Chers tous,

En ce 21 mai 2020, jour de l’Ascension, je vous invite à vivre une retraite qui nous préparera à la Pentecôte… Mettons-nous déjà en route avec Théophile :

Théophile ? C’est à lui que saint Luc adresse son livre en deux volumes : je vous invite à ouvrir votre Bible et à lire le début de l’Évangile selon saint Luc et les premières lignes du livre des Actes des Apôtres. Théophile veut dire « ami de Dieu » …. Que chacun de nous se glisse dans les baskets de ce Théophile : Nous qui sommes en quête de Dieu ne désirons-nous pas être « amis de Dieu » ? En ce premier jour de marche vers la Pentecôte je vous propose une prière à l’Esprit Saint : nous pouvons la dire chaque jour  pour nous préparer à la venue de l’Esprit Saint. Je suggère également de lire dans le livre des actes des Apôtres le chapitre 1 verset 1 à 5 et de prendre un temps de silence.

Bonne journée et à demain !

Viens, Esprit-Saint,
et envoie du haut du ciel
un rayon de ta lumière.

Viens en nous, père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos cœurs.

Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes
adoucissante fraîcheur.

Dans le labeur, le repos,
dans la fièvre, la fraîcheur,
dans les pleurs, le réconfort.

O lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime
le cœur de tous tes fidèles.

Sans ta puissance divine,
il n’est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.

Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride,
guéris ce qui est blessé.

Assouplis ce qui est raide,
réchauffe ce qui est froid,
rends droit ce qui est faussé.

A tous ceux qui ont la foi
et qui en toi se confient
donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu,
donne le salut final
donne la joie éternelle.

****

Premier jour

Jésus est Vivant !
Les Apôtres en ont fait l’expérience : Jésus a donné ses instructions à ceux qu’il avait choisis sous l’action de l’Esprit Saint, il s’est présenté à eux après sa Passion, il leur est apparu pendant quarante jours et les a entretenus du Royaume de Dieu, il a aussi partagé des repas avec eux.

Dans sa première  épître, Jean lui aussi insiste : « Ce que nous avons vu de nos yeux…., ce que nous avons entendu…., ce que nous avons contemplé….., ce que nos mains ont touché du Verbe de Vie » (1 Jn 1. 1à 4)

Si nous pouvons dire aujourd’hui « Jésus est Vivant », et construire toute une vie sur Lui  c’est d’abord parce que nous avons reçu ce témoignage des apôtres transmis fidèlement par une nuée de témoins. Et pourtant ils sont fragiles ces témoins : Un qui trahit, un autre qui renie et le reste du groupe qui est parti à l’heure de la Passion ! En fait c’est magnifique : Jésus n’a pas peur de notre fragilité. Gardons au cœur cette réalité : Jésus n’a pas peur de notre fragilité !

Alors en ce deuxième jour de retraite avec Théophile, faisons mémoire des témoins qui nous ont marqués. Souvenons-nous de ceux qui nous aidés à nous mettre en route à la suite de Jésus.

Luc a rencontré des témoins et il devient témoin à son tour annonçant à Théophile ce qu’il a vu et entendu. Il a communiqué la flamme ! A notre tour prions le Seigneur de faire de nous d’authentiques témoins.

Bonne journée et à demain !

En exercice pour ce jour, nous pouvons lire le début de la première épître de Saint Jean, les  versets 1 à 4. Bonne journée.

Deuxième jour

  • Il vit, le Christ, notre espérance et il est la plus belle jeunesse de ce monde. Tout ce qu’il touche devient jeune, devient nouveau, se remplit de vie. Les premières paroles que je voudrais adresser à chacun des jeunes chrétiens sont donc : Il vit et il te veut vivant !
  • Il est en toi, il est avec toi et jamais ne t’abandonne. Tu as beau t’éloigner, le Ressuscité est là, t’appelant et t’attendant pour recommencer. Quand tu te sens vieilli par la tristesse, les rancœurs, les peurs, les doutes ou les échecs, il sera toujours là pour te redonner force et espérance. (Exhortation apostolique post-synodale Christus vivit du Saint Père François)

« Étant donc réunis, ils l’interrogeaient ainsi : « Seigneur, est-ce maintenant, le temps où tu vas restaurer la  Royauté en Israël ? »  (Ac 1, 6) »

Les apôtres n’ont toujours pas compris…ils attendent un Messie qui est tout autre que Jésus. Nous même n’attendons-nous pas de Dieu qu’il soit autre que ce qu’il est ? « Si Dieu existait, il n’y aurait pas toute cette souffrance, tous ces malheurs…etc…! J’ai tant d’épreuves dans ma vie comment Dieu peut-il me laisser ainsi ? » Ces pensées traversent si facilement nos têtes ! Nous imaginons Dieu selon nous et ainsi nous nous fabriquons un faux Dieu….au lieu de le recevoir Lui tel qu’Il Est ! Il est tellement plus immense, tellement  plus bon que tout ce qu’on peut concevoir ! « Dieu est Amour »  (1 Jn 4, 8) et  il nous dit à l’oreille « vos pensées ne sont pas mes pensées, et mes voies ne sont pas vos voies, oracle du Seigneur. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant sont élevées mes voies au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées.”(Is 55, 8-9) . Comme on doit être petit pour écouter vraiment le Seigneur ! Petit selon l’Evangile ! Petit comme celui à qui Dieu se révèle : « En ce temps-là Jésus prit la parole et dit : “Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits.
Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir.

Tout m’a été remis par mon Père, et nul ne connaît le Fils si ce n’est le Père, et nul ne connaît le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. » (Mt 11, 25-28) Bonne journée et à demain. Un petit exercice pour aujourd’hui : Louons le Seigneur  ! Avec les mots de Saint François qui suivent :

« Tu es le seul saint, Seigneur Dieu, Toi qui fais des merveilles. Tu es fort. Tu es grand. Tu es souverain. Tu es tout-puissant toi, Père saint, roi du ciel et de la terre. Tu es Trinité en même temps qu’unité, Seigneur Dieu. Tu es le bien, tout le bien, le bien suprême, Seigneur Dieu, vivant et vrai. Tu es amour et charité, Tu es sagesse, Tu es humilité, Tu es patience. Tu es sécurité. Tu es le repos. Tu es la gaieté et la joie. Tu es justice et tempérance. Tu es la beauté. Tu es la douceur. Tu es notre abri, notre gardien, notre défenseur. Tu es la force. Tu es la fraîcheur. Tu es notre foi. Tu es notre grande douceur. Tu es notre vie éternelle, grand et admirable Seigneur, Dieu tout-puissant, bon Sauveur plein de miséricorde. Amen. » (Saint François d’Assise (1182-1226).

Troisième jour

« Attendre ce que le Père avait promis …» (Ac 1, 4)

« Comme il vous avait dit…. » (Mc 16, 7) « Rappelez-vous comment il vous a parlé, quand il était encore en Galilée… » (Lc 24, 6)

Nous sommes invités à faire confiance en ce que nous dit le Seigneur. Nous sommes conviés à vraiment nous laisser guider par sa Parole. Simplement parce que c’est Lui qui nous le dit. Creuser sa Parole humblement, quotidiennement, acceptant d’être sans cesse dépassé par ce qu’il nous murmure, consentir aussi à ne pas comprendre, mais à garder tout cela dans notre cœur comme Marie et alors cette Parole par le Souffle de l’Esprit Saint éclairera nos pas aujourd’hui et demain et chaque jour.
Posons-nous la question en ce jour : ai-je vraiment confiance en Dieu ? Essayons de nous rappeler ce qu’il nous dit….. Je vous propose aussi une lecture dans l’épître aux Colossiens au chapitre 3, versets 1 à 4.

Bon dimanche.

Quatrième jour

« Et une nuée le déroba à leurs yeux » (Ac 1, 9)

Le Seigneur lui-même marchait à leur tête : le jour dans une colonne de nuée pour leur ouvrir la route, la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer ; ainsi pouvaient-ils marcher jour et nuit.(Ex 13, 21)

Dans la journée, la nuée du Seigneur reposait sur la Demeure, et la nuit, un feu brillait dans la nuée aux yeux de tout Israël. Et il en fut ainsi à toutes leurs étapes.(Ex 40, 38)
Tu l’as vu aussi dans le désert : le Seigneur ton Dieu t’a porté, comme un homme porte son fils, tout au long de la route que vous avez parcourue jusqu’à votre arrivée en ce lieu. Et, malgré cela, vous n’avez pas mis votre foi dans le Seigneur votre Dieu,

Lui qui marchait devant vous sur la route pour chercher le lieu de vos campements : il était dans le feu durant la nuit pour éclairer vos pas sur le chemin, et dans la nuée durant le jour. » ( Dt 1, 31 à 33)

Je pourrai allonger la liste encore des si nombreux passages bibliques qui évoquent cette nuée : La nuée, dans l’ancien Testament, se place au-dessus de la présence de Dieu –la Shekina : s’il y a nuée c’est qu’il y a présence de Dieu : elle signifie que Dieu est là.

Cette nuée qui voile la présence de Jésus qu’est-elle pour nous ? N’est-ce pas cet humble quotidien de notre vie ? Cet instant présent sans éclat qui ne fait pas de bruit ? Notre vie ordinaire a en réalité une profondeur insoupçonnable au premier coup d’œil. N’avons-nous pas de mal à penser que Dieu est tout proche ? Jésus nous l’a dit : « Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin de l’âge » (Mt 28, 20). Il est « l’Emmanuel » –« Dieu avec nous ». Ouvrons les yeux de notre cœur ; invoquons le Saint Esprit pour discerner la présence de Dieu dans notre Aujourd’hui.

Petit exercice pratique : aujourd’hui je vais m’arrêter au moins une fois dans la journée, 5 minutes pour dire au Seigneur : « Jésus, je sais que tu es là, tu demeures en moi : je mets toute ma confiance en toi ! »

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This