La cinquième et dernière prudence s’observe au temps de la prospérité, à savoir quand l’homme ne s’élève ni ne se réjouit outre mesure. De même qu’au temps de l’adversité, il se montre fort, ainsi maintenant dans la prospérité, il est soucieux de ne pas se laisser emporter par une joie exagérée (…) C’est pourquoi (…) il ne se laisse pas émouvoir, ni par l’hiver, ni par l’été, mais se tient toujours dans les mêmes dispositions afin de n’être pas pris ni vaincu d’un côté ou de l’autre….en tout il se guide et se dirige avec prudence. C’est là, la vraie prudence de Marie.

Nous voilà donc au cinquième et dernier point de ce sermon du Père Gabriel -Maria sur la prudence. Dans cette ultime prudence, l’impression d’ensemble qui se dégage est une invitation à fuir sagement les excès. Dans le point précédent, il s’agissait de durer en paix quand la route est dure. Cette fois l’insistance est mise sur la simplicité et la modestie de cœur à conserver quand tout va bien, dans ces moments où un bonheur sans nuage envahit notre vie. Il ne s’agit pas d’éteindre notre joie ! Surtout pas ! La joie véritable est le fruit d’une profonde intimité avec le Seigneur. C’est une manifestation de sa présence en quelque sorte ou un signe que nous sommes vraiment présents à Sa Présence-car dans le fond, Lui est toujours là ! C’est nous qui sommes ailleurs.

Regardons donc Jésus au moment de la Résurrection : car si le point précédent pourrait ressembler aux mystères douloureux de Sa vie et de la nôtre, cette dernière prudence a la saveur des mystères glorieux ! Rappelons-nous ce qui a été souligné au début de notre voyage : ce sermon dans son développement en cinq points est un itinéraire pascal. Donc ouvrons notre évangile dans les brefs passages qui relatent la Résurrection du Seigneur : un tombeau ouvert et vide, un rendez-vous en Galilée, un discret compagnonnage sur le chemin d’Emmaüs, un pique-nique autour d’un feu de braises sur les bords du lac : c’est si peu de choses, si modeste et sans aucun éclat.

Dans les moments sans nuages on peut oublier le Seigneur. La vie est confortable alors j’oublie l’Essentiel avec un grand « E ». Je peux aussi dans ces moments glisser dans une vie superficielle et cesser de marcher. Car dans la vie à la suite du Christ, nous sommes invités à sans cesse aller plus avant, plus en profondeur. D’un bout à l’autre de la Bible, nous pouvons sentir cette marche dynamique et incessante de ceux qui cherchent le Visage de Dieu. Et, c’est vrai : l’expérience montre que dans les moments où notre vie ressemble à un bel été, la tentation est grande de s’attiédir dans notre suite de Jésus.

Il arrive aussi que notre bonheur puisse faire souffrir les autres, ceux qui peinent sur le chemin. C’est souvent ce qui se passe à Noël ou même pendant les vacances d’été : les familles se retrouvent pour un grand moment ensemble plein de chaleur humaine tandis que des personnes seules ou éprouvées ressentent plus cruellement leur souffrance par contraste.

Ces moments de grand ciel bleu peuvent également nous donner un élan qui nous porte à dire « oui » sans prendre le temps de s’asseoir pour réfléchir : Vais-je pouvoir aller jusqu’au bout de mon « FIAT ? » Quels moyens suis-je disposé à prendre pour persévérer dans mon engagement ?
Il ne s’agit pas bien entendu d’être un rabat joie ! Mais simplement de ne jamais perdre cette humilité profonde qui me tient petit en toute circonstance et ne me porte jamais à regarder de haut et de loin ni le Seigneur, ni les autres, ni moi-même. C’est l’allégresse de Marie cette joie douce telle un ruisseau clair qui s’écoule du Cœur de Jésus et qui n’oublie jamais ceux qui peinent sur le chemin mais leur vient en aide avec une exquise délicatesse.

A bientôt – au mois de juillet – où nous poursuivrons notre voyage avec cet itinéraire des Vertus : prochaine découverte : la Vertu de Pureté …. qui est ma préférée !

Bel été à tous. Je vous souhaite à tous un mois du Sacré Cœur plein d’une humble ferveur.

Sœur Marie de l’Annonciation OVM

En septembre nous reprendrons les activités proposées aux jeunes : le Parcours Magnificat pour les jeunes filles qui se posent la question de la vie Religieuse, les weekends monastiques pour celles et ceux qui veulent approfondir leur vie chrétienne et l’Ecole de prière. Je vous informerai dès que possible du programme de la rentrée.

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This