Retraite Spirituelle à Grentheville de la Fraternité de Thiais

du Jeudi 10 au dimanche 13 juin 2021

Éric et Annick en donnent quelques échos:

Le jeudi 10 juin, après une année de confinement, de contraintes sanitaires hors normes, la Fraternité laïque de l’Annonciade de Thiais, bien que nous n’ayons pas pu suivre nos rencontres programmées, (cf. 4 rencontres sur 8) et, après une retraite annulée en juin 2020 (Covid oblige) a pris le chemin du Monastère de Grentheville pour une retraite de quatre jours. Nous avions bien prévu de rejoindre la Normandie au nombre de 12, mais compte-tenu du contexte, nous sommes partis à 6. Ce qui représentait le « petit reste », cher à notre prophète Isaïe, soit un quart de l’effectif 2020 / 2021.

Ce monastère, cher à notre cœur, était là, dans son écrin de verdure, avec son climat particulier et cet air frais (si rare à Paris). Après une installation rapide et un petit goûter offert par nos Sœurs bien aimées, c’était déjà l’heure des vêpres !!

Heureux moments pour nous, de participer à tous les offices, de nous abandonner à ce temps donné, si particulier, où nous pouvons prier à l’unisson ! (Qu’est-ce que c’est bon de tout abandonner pendant quelques jours, pollution, bouchons, soucis quotidiens, etc. savoir que pendant 4 jours, où chacun pourra se recueillir, se remettre en question, discerner prier pour tous, avec nos Sœurs bien aimées… Même si nous connaissions les mouvements inhérents à l’évolution des Annonciades, pour rester connectés aux réalités du monde, nous avons été accueillis par 14 Sœurs (au lieu de 8 en 2016). Cela faisait chaud au cœur de voir et d’entendre une communauté chanter, qui par la grâce de l’Esprit Saint, par Marie, a su rebondir face aux évènements de la vie. Nous en avons été particulièrement émus ! Nous avons rendu grâce !

Comme nous l’avions déjà ressenti et dit à de nombreuses reprises, que ce soit à Thiais, Lichen, Saint Doulchard ou Grentheville, c’est pour nous un véritable cadeau, de pouvoir chaque année, passer quelques jours au rythme de nos Sœurs, et de plonger plus profondément encore dans cette spiritualité qui nous est chère – (au-delà de nos activités en Paroisse et ou en Diocèse.

Lors de ces paisibles journées tournées vers la prière, de ces rencontres, nous avons cheminé avec le Deutéro / Isaïe 40 – 55 pour mieux comprendre, s’il en est, les périodes de l’Exil (cf. avant + pendant + après), et l’apparition des premières diasporas sans oublier ce fameux retour du petit reste en Israel grâce à Cyrus, (Bras de Dieu en la circonstance). Nous n’étions ni aux Bernardins, ni à la Catho de Paris) mais parfois cela fait du bien de tout poser et de réfléchir ensemble à tous ces textes que la liturgie nous propose la semaine qui précède Pâques. Martine de la fraternité de Grentheville nous a fait la joie de partager ce moment, sans oublier l’adoration du vendredi après-midi.

Au-delà de nos réflexions, de nos temps de silence (ce qui n’est pas le fort de notre fraternité laïque), Sœur Marie de la Croix (responsable), nous a fait un cadeau sans nom : participer à une rencontre commune avec nos Sœurs le vendredi 11 juin (entre les vêpres et les complies). Que du bonheur ! Nous avons pu partager, quel beau mot ! écouter des témoignages, prendre des nouvelles, évoquer les bons moments de jadis, aussi, échanger des cadeaux et, ou des souvenirs.

Frédéric, notre « artisan de Dieu » qui confectionne des croix (accompagnées de prières), à partir de petits bouts de bois ramassés dans la forêt a bien œuvré ! Grande surprise de la communauté en découvrant les belles croix que Frédéric a réalisées à l’aide de son petit couteau, prenant appui sur un tronc de séquoia fraîchement coupé dans le bois du monastère. Quelques anecdotes ont suivi, en passant par l’Arménie où 100 % des chrétiens portent une croix et sortent de l’église à reculons pour ne pas tourner le dos à Dieu.

Nous ne sommes pas près d’oublier les belles histoires remplies d’Amour, racontées par Frédéric, véhiculées par ses petites croix, Nous aurions pu en écouter bien davantage mais il était déjà temps de se réunir pour une photo de groupe avant les « complies ». Le cantique de Siméon (Luc2) que nous connaissons bien nous a particulièrement touché ce soir en plein cœur !

Des jours beaux et ensoleillés ont suivi, avec des parfums de rosée le matin, des odeurs de terre le soir, dans ce parc magnifique qui garde une fraîcheur particulière. Mais, on n’arrête pas le temps, et ce fut trop rapidement le jour du retour. Pour autant, calendrier oblige, nous avons pu vivre ce temps de retraite en participant à trois célébrations importantes :

 La Solennité du Sacré Cœur de Jésus ;

Le Cœur Immaculé de Marie ;

Le 11° dimanche de l’année B.

Le dimanche 13 juin fut marqué par plusieurs évènements majeurs :

Une belle célébration Eucharistique par notre ami Père Jean-Pierre, aumônier du lieu.

La présence des louveteaux, (guide d’Europe), remplis de ferveur, ce qui fait chaud au cœur en ces temps SI compliqués.

Une prière universelle particulièrement touchante, avec un clin d’œil du « Padre », pour les 13 ans de mariage de Annick et Eric

Un petit apéritif a suivi avec notre amie Marie-Claire. Une grande surprise nous attendait, une table magnifique avec sa parure de fête ! et un beau bouquet en centre de table, confectionné par nos Sœurs. Un excellent repas a suivi, le dernier de notre séjour. Si ce n’est pas de l’accueil et de l’amitié je n’y comprends plus rien !

Un grand moment d’émotion ! nos Sœurs sont arrivées avec un gâteau, une bougie et ont chanté gaiement « Joyeux anniversaire » pour les 13 ans de mariage d’Éric et Annick (j’en suis encore ému !).

Retour sur Paris avec le plein de bons souvenirs et le cœur en joie. Comme promis, ceux qui n’ont pas pu se joindre à nous, recevrons par mail ou par courrier postal un compte-rendu de  nos réflexions, lesquelles qui nous ont amené à découvrir ou redécouvrir le Serviteur Souffrant si cher à notre cœur de chrétien.

Un immense MERCI à Sœur Marie de la Croix, à Sœur Marie-Laurence, à Sœur Thérèse de l’enfant Jésus et à toutes les Sœurs du Monastère de Grentheville qui nous ont accompagnés dans la Paix, la Joie et la Prière ! Nous ne sommes pas près d’oublier cette escapade normande !

Enfin, puisqu’il faut bien conclure, nous n’avons qu’une idée, revenir au plus vite à Grentheville ! Un immense merci à notre Mère Ancelle de Thiais, à Sœur Marie du Christ et Sœur Marie Emmanuel, lesquelles nous ont permis de partir dans cette belle aventure spirituelle sous la protection de Marie. Avec toute notre affection,

Éric et Annick

« O Marie, Vierge et Mère de Jésus,

donnez-moi de penser de dire et de faire,

ce qui plaît le plus à Dieu et à vous-même. »

 (Sainte Jeanne de France)

Le logo de l'Annonciade

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This