En ce 21 août grande première dans notre monastère polonais : un jubilé et de plus celui de Sœur Louis Marie, notre supérieure locale. Quelle est la définition de « jubiler » ? C’est éprouver une joie intense. Alors oui, nous jubilons toutes en ce jour préparé avec tout le soin nécessaire à l’évènement. Mère Marie des Béatitudes, notre Ancelle, est venue tout spécialement de Thiais, accompagnée de Sœur Marie Aimée de Jésus, polonaise, qui profite de l’occasion pour revoir des membres de sa famille qu’elle n’a pas vu depuis longtemps. Sœur Marie de la Réconciliation, notre novice polonaise, a malheureusement dû nous quitter deux jours avant pour se rendre auprès de sa maman souffrante.

Nous avons aussi la joie d’accueillir deux des sœurs de Sœur Louis Marie, Cécile et Sabine accompagnées de leurs époux qui découvrent notre monastère, celles-ci  étant déjà venues il y a huit ans avec la maman, trop âgée maintenant pour revenir.

Dieu merci nous bénéficions d’un beau temps pas trop chaud et sans pluie. La messe commence à 11 heures dans notre chapelle, présidée par le Père Eugène Zarzeczny qui nous aide depuis le début de notre fondation. Il est entouré du Père Adam Zielińsk, prêtre de notre diocèse qui parle très bien français et du Père Christophe Winkler, ami du monastère très intéressé par notre spiritualité et du Père Kumala, recteur du sanctuaire. Nos amis Pawel et Ewelina, à qui nous avions demandé de nous aider pour les chants, nous font la surprise de faire démarrer le chant d’entrée par leur fille Marysia, 10 ans, qui chante déjà très bien, accompagné par Pawel à l’orgue.  Après le kyrie, Sœur Louis Marie bénéficie de l’indulgence plénière liée au jubilé.

Au cours de son homélie, le Père Eugène a rappelé qu’aucun d’entre nous ne vit par hasard. Dieu nous a donné une promesse, d’abord au moment du baptême pendant lequel Il nous dit « Tu es mon enfant, ta vie vient de Moi ». Dieu donne à chacun une vocation, celle de L’aimer et de rester dans l’action de grâces et la louange. Rien ne motive plus l’homme que l’amour. Dieu s’engage complètement avec nous. Il ne calcule pas. Il nous invite sur une voie dont le but est la louange. Si, après toutes ces années, nous rendons grâces avec Sœur Louis Marie pour le don de sa vocation, pour son service, pour sa présence ici, pour tout ce que Dieu a fait dans sa vie, nous nous rendons compte que chacun de nous a reçu  la promesse d’une présence fidèle, aimante et miséricordieuse de Dieu dans sa propre vie.

A la fin de la cérémonie, le Père Zieliński a donné à notre sœur une bénédiction de notre nouvel évêque, qu’il avait opportunément rencontré la veille et le Père Eugène lui a donné la bénédiction papale.

Puis nous avons invité tous nos amis présents à nous retrouver sous «la tente de la rencontre » située à côté de l’église. Ce fut un moment très convivial pendant lequel notre sœur jubilaire a pu saluer tout le monde et recevoir beaucoup de cadeaux, dont le plus original fut un gros gâteau à son effigie !

Nous rendons grâces à Dieu avec elle pour cette belle journée d’action de grâces. Magnificat !

Le logo de l'Annonciade

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This