« La cinquième condition est de toujours défendre et excuser les absents. Nous devons être les avocats des absents. Si quelqu’un veut dire du mal d’eux, nous devons toujours être prêts à en dire du bien si nous en savons. Qui veut plaire à Marie ne doit jamais se rendre coupable de médisance, ni dire du mal de n’importe qui, surtout si cette personne n’est pas présente et, d’un autre côté, on ne doit pas louer cette personne en sa présence, afin de ne pas flatter sa vanité. Les deux défauts sont très dangereux, déplaisent à Marie et ne sont pas conformes à sa vérité que, cependant, nous devons posséder si nous voulons réellement être appelées de « véritables Marie. » (Bx P. Gabriel-Maria)

Ni paroles de médisance, ni paroles de flatterie. Voici le chemin de vérité que nous indique en ce mois le Père Gabriel Maria. Dieu seul connaît le cœur. Dieu seul connaît mon cœur. La vérité d’un être humain est le secret de Dieu. Nous sommes tout aussi aveuglés dans le regard que nous posons sur les autres et sur nous-mêmes. Notre regard n’est pas ajusté à cette vérité profonde de l’autre, alors nos mots font du mal. Et les deux –paroles de médisance et paroles élogieuses sont nuisibles.

« Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés » (Lc 6, 36) ! Puisque le secret du cœur n’est connu que de Dieu. Et quand je juge l’autre je me juge moi-même car si je porte un jugement sur l’autre je ne me rends pas compte que j’agis de même ou je serais bien capable d’en faire autant-pauvre pécheresse que je suis ! La poutre de mon œil me rend aveugle autant dans le regard que je porte sur l’autre que sur moi-même. Alors laissons cela à Dieu.

Prendre la défense de ceux dont ont parle mal demande du courage et du tact. Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus savait si bien faire cela. Ses novices en témoignent dans « conseils et souvenirs » : quand on disait du mal de quelqu’un en sa présence, elle mettait en balance les qualités et bonnes actions de celle dont on médisait de telle sorte qu’elle faisait passer les mauvaises langues de la critique à la bienveillance et même à l’admiration pour cette personne critiquée… exemple à suivre !

Voici encore ce que la Vierge Marie demandait à Sainte Jeanne de France et qui nous est rapporté par le Père Gabriel Maria « Tu chercheras à établir la paix entre tous ceux au milieu desquels tu habites. Tu ne diras rien d’autre que des paroles de paix, soucieuse du salut des âmes. Tu n’écouteras pas les paroles honteuses ou médisantes… »

Quant aux paroles élogieuses, il ne s’agit pas de ne pas encourager mais simplement l’actualité dans notre chère Eglise montre que le pire service que l’on puisse rendre à une personne est de l’encenser et de l’entourer de propos élogieux … et finalement d’en faire une star. On est fragile. On est tous fragiles ! Et quand on fait de nous une vedette, on est la personne la plus fragile au monde et une proie facile pour le démon. Ce que nous sommes en vérité Dieu seul le sait. Lui seul et personne d’autre. Il sait tout de nous et il nous aime en profonde vérité. Surtout n’allons pas prendre sa place !

Nous le disions plus haut, la Vierge Marie demandait à Jeanne d’établir la paix entre tous ceux au milieu desquels elle habite. En ce temps de troubles graves entre la Russie et l’Ukraine, prenons à cœur cette demande de la Vierge Marie et œuvrons à la paix dans le monde en la cultivant en nous, en la semant autour de nous et en priant pour vienne la paix dans le monde.

Je souhaite à chacun de vous un fervent temps de Carême : le monde a tant besoin de nos efforts de conversion ! Le pape Jean Paul II lors d’une visite à Strasbourg rencontrait les jeunes (j’étais parmi ceux-ci !) au cours d’une veillée dans un stade. Aux jeunes qui l’interrogeaient sur les causes des guerres dans le monde il a répondu : la racine des guerres dans le monde est dans notre cœur à chacun ! A la porte de ce grand temps du Carême, il est bon de méditer ces mots du saint Pape polonais et de travailler à enlever de notre cœur ces racines de conflits qui détruisent notre monde.

Sœur Marie de l’Annonciation OVM

A partir du mois prochain, nous nous lancerons dans une nouvelle partie de ces sermons du Père Gabriel Maria : Il nous entretiendra de la Louange !

Le logo de l'Annonciade

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This