Image, 20è siècle, Annonciade, Heverlee (B)« Nous avons souvent entendu parler de la piété de Marie et de ses louanges de Dieu. Parlons à présent de ce que nous devons faire nous-mêmes. Nous traiterons de nouveau ce sujet en cinq points afin de nous conformer aux conférences précédentes. D’abord, quand nous louons Jésus, nous devons être attentifs, d’après l’exemple de Marie, disant : «Mon âme magnifie le Seigneur. » (Lc 1, 46). Cela veut dire : mon âme, et non pas seulement ma langue, loue le Seigneur, exalte le Seigneur, mon Dieu et mon Créateur. Quand nous louons Dieu, notre intelligence, notre cœur, notre esprit et notre volonté doivent prendre part à ces louanges. Nous devons penser à ce que nous faisons. La langue n’est pas le principal dans ces louanges, ni ce qui plaît le plus à Jésus et à Marie ; elle est même la part la moins importante. Il doit y avoir de la piété dans nos louanges. Il y a trois sortes d’attention. La première est l’attention extérieure. À elle seule, elle n’est guère parfaite, car elle ne consiste qu’à avoir un livre devant les yeux et faire attention à ce qu’on y lit. La seconde attention est l’attention à la lettre, c’est-à-dire, elle consiste à penser et à considérer le sens littéral de ce qu’on lit. Elle est plus parfaite que la première, mais la troisième est plus parfaite que les deux précédentes : c’est l’attention spirituelle. Elle consiste en ceci : être attentif en soi-même, occuper son esprit de quelque point de la vie de Jésus et de Marie telles que la Passion ou les Douleurs de Marie. Cette attention demande que nous pensions à Celui à qui nous allons parler ou à ce que nous allons dire. Par exemple, nous sommes sur le point d’aller chanter vêpres. Nous devons alors nous recueillir en notre esprit et en notre cœur et dire à Jésus : «Ô doux Jésus, mon Époux, je viens t’offrir cette Heure en mémoire de ta douloureuse Passion et de ta mort, afin d’avoir accès à ton Cœur si noble et si aimant et accomplir ta sainte volonté. » Voilà dans quelle intention nous devons nous acquitter de notre office et y tenir notre attention fixée. » (Bx P. Gabriel-Maria)

Voici déjà longtemps que nous avons pris la route ensemble à travers ces enseignements du Père Gabriel Maria – sermons pris en note par les premières annonciades et qui, malgré leurs 500 ans, n’ont pas pris une ride tant les conseils de Gabriel Maria sont justes.

Nous sommes parties un jour sur cet itinéraire de recréation, empruntant d’abord le sentier de la vertu de prudence qui est discernement. Nous avons ensuite découvert les profondeurs de la si délicate vertu de pureté. Les propos de Gabriel Maria sur l’humilité et la vérité sont venus à leur tour travailler notre cœur nous acheminant vers un ajustement au Christ qui ne sera jamais notre œuvre mais celle de Dieu qui nous fait peu à peu plus bons à travers les actes bons que nous posons jour après jour-tout le subtil accord entre la grâce de Dieu et notre liberté.

Nous voici à présent parvenus à la vertu de louange. A mesure que notre voyage avance sur ce chemin des dix vertus, nos pas deviennent plus fermes : il fallait précédemment nous délester de beaucoup de mauvaises habitudes et apprendre à choisir, comme Marie, celles qui nous orientent vers une plus grande ressemblance avec le fils unique du Père. Nous avons peu à peu dépassé le stade des grands ménages de nos profondeurs et nous voilà conviés à nous engager totalement dans l’œuvre essentielle qu’est la Louange de Dieu. Pas de prière du bout des lèvres et sans plus ! On nous parle de piété …., un mot qui sonne un peu vieillot à nos oreilles contemporaines ! Dans la bouche du Père Gabriel Maria je pense que ce terme touche à la relation de Jésus-Christ, Fils de Dieu avec son Père. Jésus prie son Père. Jésus loue son Père et le bénit. Notre louange entre  toujours dans celle-unique louange ! -de Jésus  à son Père dans l’Esprit Saint. Nous entrons pour ainsi dire dans l’intimité divine, dans cette louange incessante du Fils. Ce mystère est si grand ! Comment donc le vivre vraiment,  bien que nos soyons si pauvres ? Comment laisser saisir notre être tout entier par la prière de Jésus ? « Quand nous louons Dieu, notre intelligence, notre cœur, notre esprit et notre volonté doivent prendre part à ces louanges. » Le Père Gabriel Maria insiste sur cette voie des profondeurs qu’il nous faut emprunter pour louer le Seigneur en vérité par toutes les dimensions de notre personne et de notre vie.

Pour cela il commence par nous donner un premier outil tel un opinel à triple lames : « être attentifs » (l’opinel) …. « l’attention extérieure (première lame), « l’attention à la lettre » (deuxième lame)   « l’attention spirituelle (…) Elle consiste en ceci : être attentif en soi-même (troisième lame).

Tous ceux qui liront ces lignes aujourd’hui ne disent pas forcément l’Office liturgique mais  ces conseils sont tout aussi  utiles  pour vivre l’Eucharistie :

En sortant de la messe, quel souvenir avons-nous des différentes lectures ? Les avons-nous véritablement écoutées ? Nous sommes nous souvent penchés avec attention sur la profondeur de la prière eucharistique ? Sur ces mots magnifiques que nous prononçons ? Sur leur portée ? Sur leur enracinement ? Comment nous préparons-nous à vivre la messe dominicale ? Quelle est l’attention de notre cœur profond ? Sommes-nous tournés vers cette  fine pointe de notre être où Dieu demeure ? Autant de questions qui surgissent en découvrant cet opinel du Père Gabriel Maria. Questions que je me pose à moi-même tout aussi bien qu’à vous amis lecteurs.

Etre attentifs : à l’approche de la grande semaine sainte, la semaine des semaines, c’est le moment idéal pour utiliser ce premier outil du Père Gabriel Maria. L’attention extérieure, l’attention à la lettre et l’attention spirituelle auront pour effet, sans nul doute, que nous ne sortirons pas de cette Semaine Sainte comme nous y sommes entrés….Pourquoi alors ne pas poursuivre l’exercice tout au long du mois d’avril pour plonger profond ensuite dans le temps pascal ? Belle montée vers Pâques !

Sœur Marie de l’Annonciation OVM

RAPPEL DES PROPOSITIONS

PROCHAINES  RENCONTRES DE  L’ECOLE D’ORAISON

POUR TOUS :

Au Monastère de L’Annonciade, les vendredis de 20h00 à 21h30

29 avril 2022

27 mai 2022

24 juin 2022

PROCHAIN WEEK END MONASTIQUE  POUR LES  JEUNES

À partir de 18 ans

13-14-15-Mai  2022

« Qu’il est bon et doux pour des frères de vivre ensemble et d’être unis »

Troisième volet : « être unis »

VENDREDI 13 MAI 2022 : le temps de se poser…

19h00 ACCUEIL ET PIQUE-NIQUE

21h00 OFFICE DES COMPLIES ET SOIREE LIBRE

SAMEDI 14 MAI 2022

10h00 PETIT CAFE

10h30-11h30 TOPO: FRERE ANTOINE MENNECIER (de la Communauté des frères de Picpus)

11h30-12h00 : PAUSE- OFFICE DU JOUR  (POUR CELLES ET CEUX QUI LE SOUHAITENT)

12h00-12h30 : reprise du TOPO : questions et échanges

12h30 : DEJEUNER

13h45 : TEMPS LIBRE  OU OFFICE DES LECTURES (POUR CELLES ET CEUX QUI LE SOUHAITENT)

14h30-15h30 : TRAVAIL EN PETIT GROUPE  SUR DES DOCUMENTS

15h30- 16h00 PAUSE

16h00 -17h00 : CHAQUE PETIT GROUPE PRESENTE LE FRUIT DE SON TRAVAIL

18h00   VEPRES

19h00 DINER  PUIS TEMPS LIBRE

21h00 OFFICE DES COMPLIES

DIMANCHE 15 MAI 2022

7h30 LAUDES

8h00 PETIT DEJEUNER

8h45 LECTIO DIVINA  AVEC L’EVANGILE DE LA MESSE (FACULTATIF)

9h45 MESSE

11h00-11h45 : TEMPS LIBRE

11h45 -12h00 : OFFICE DU JOUR

12h30 DEJEUNER

14h00 OFFICE DES LECTURES

14h30 -16h00 : CONFERENCE  SUR LA DOCTRINE SOCIALE DE L’EGLISE

16h00 : TOUR DE TABLE ET BILAN DU WEEK-END

16h45 : TEMPS DE PRIERE : RELIRE ET RENDRE GRACE

17h00 FIN DU WEEKEND

PROCHAINES RENCONTRES DU PARCOURS MAGNIFICAT :

AU MONASTERE DE L’ANNONCIADE DE 10H00 A 14H00

9 avril 2022 Soeurr Théophane

(Bénédictine de  Jouarre.)

Le vœu d’obéissance
11 juin  2022 Sœur Séverine (Xavière) Car toujours dure longtemps : comment persévérer dans son engagement.

10h00 : petit café

10h30-12h00 : le thème du jour : partage d’évangile, témoignage-échanges et questions

12h45 : pique-nique

Fin vers 14h00

Le parcours magnificat existe depuis 4 ans. C’est une proposition du diocèse de Créteil pour les jeunes femmes qui s’interrogent sur la vie consacrée. A chaque rencontre toujours simples, joyeuses et très fraternelles, un témoin des diverses formes de vie consacrée  vient donner une conférence sur le sujet du jour. Le but de ce parcours est d’offrir des chemins de réflexion  aux jeunes femmes qui se posent des questions sur leur vocation  tout en rencontrant divers visages de la vie consacrée dans le cadre sympathique d’une petite équipe de jeunes femmes travaillées par les mêmes questions. Se poser des questions, chercher à y répondre ensemble n’engage à rien ! Au contraire, c’est le bon moyen d’avancer, de choisir librement, de construire sa vie. Le parcours est réparti sur deux années mais on peut prendre le train en marche à tout moment. Il suffit de venir au monastère avec une Bible et un pique-nique et de prévenir de votre venue.

Contact pour toutes ces propositions : Sœur Marie de l’Annonciation – smannonciation@gmail.com

Monastère de l’Annonciade 91 rue du Pavé de Grignon 94320 Thiais

 

 

 

 

 

 

Le logo de l'Annonciade

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This