Oui, il y a déjà 15 ans que notre communauté de Peyruis s’est implantée au Costa Rica. C’est beaucoup… et c’est peu.. 15 ans « d’aventure », comme ont dit certains, 15 ans de vie communautaire en un autre lieu, sous d’autres cieux, tâchant de vivre au mieux notre vie d’Annonciades et de proposer notre charisme dans une autre culture, qu’il nous faut à nous aussi, intégrer.

A la messe, beaucoup de fidèles

Ce sont nos sœurs costariciennes, les plus jeunes, qui ont voulu fêter cet anniversaire. Ici, en particulier, on fête en grand les 15ans, des jeunes filles. Nous avons donc demandé à Monseigneur une messe d’action de grâces, à laquelle se sont joint nombre d’amis, beaucoup fidèles depuis nos premiers mois dans le quartier d’El Llano, la maison prêtée au bord de la route….

Double joie de la rencontre, puisque, à cause de la Covid, nous n’avions plus fait d’invitations, même pour la fête de sainte Jeanne. Et nous n’avions plus revu beaucoup d’amis durant tout ce temps de pandémie.

Bien sûr, ces 15 ans sont une première approche. On commence à savoir qu’il y a à Alajuela « des sœurs de clôture (sic) ». On y vient – ou  bien on téléphone, ou ’on envoie un message par WhatsApp pour confier une intention (et elles ne manquent pas !). Pour y engager toute sa vie… c’est une autre affaire. Quatre jeunes ont commencé l’aventure, et l’ont laissée au bout de quelques mois ou années. Elles nous restent très attachées, mais… elles sont retournées à leur famille, à leur travail, à une vie moins exigeante.

Après la messe, rencontre conviviale

Mais il y a vraiment beaucoup d’amitié, de désir de rendre service, de ce que «les sœurs ne manquent de rien», comme l’avait recommandé notre évêque avant notre arrivée. Les années passent. La communauté costaricienne est encore à construire. Le Seigneur le sait…

Notre évêque est soucieux de nous faire connaître. La messe d’action de grâce a été retransmise sur le site du diocèse, à la place de celle de la cathédrale, retransmise tous les dimanches depuis l’épidémie de Covid. Chaque année, les séminaristes qui vont commen­cer leur formation en propédeutique, viennent rencontrer la communauté, et ceux qui seront ordonnés font leur retraite au monastère. C’est important pour l’avenir, car tous ces jeunes prêtres ont mieux conscience de la vie monastique que les générations antérieures.

Monseigneur a même demandé à un jeune du service de la communication du diocèse de faire une vidéo. Elle a été mise en ligne le 19 avril sur la page de facebook du diocèse, et largement diffusée. Une petite goutte d’eau dans la main de Dieu (Si le cœur vous en dit : Hermanas del silencio, sur Youtube

Le logo de l'Annonciade

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This