Le 9 juillet nous avons reçu la visite de notre nouvel évêque, Monseigneur  Christophe Wętkowski, installé depuis un an. Nous l’avions rencontré une première fois l’an dernier mais trop rapidement pour faire connaissance. Cette fois-ci, Monseigneur est resté plus d’une heure, ce qui lui a permis de faire une visite du monastère, dont la partie accueil notamment l’a intéressé. Puis nous avons échangé librement avec lui. Rendez vous est déjà pris pour une prochaine rencontre au mois d’août.

 

Le 10 Juillet, Notre Dame des 10 vertus, grand fête au monastère puisque notre église est sous ce vocable.

Grâce à Dieu, la canicule des jours précédents s’était atténuée et nous avions un temps idéal. Cette année, nous avions invité le Père Leszek Król pour présider la célébration,  référent pour la vie consacrée dans notre diocèse. La messe était à 11 heures avec une participation plus nombreuse qu’à l’habitude, après les deux années de pandémie. Le Père a centré son homélie sur la vertu  d’obéissance, vertu dévalorisée par le monde. « La liberté aux yeux du monde a une valeur inestimable, qu’il faut toujours protéger. Cependant une liberté mal comprise, détachée de la vérité et des vrais valeurs n’est pas permise. Peut-il exister une liberté sans obéissance à la vérité ? Sans Dieu ? Quand l’homme se libère seul de cette obéissance, il tombe dans le piège d’une liberté méconnue, qui est  l’obéissance à l’esprit du mal. Sans obéissance, notre foi est vaine. » Comme guide dans notre vie quotidienne, le Père nous a conseillé de  contempler Marie, modèle d’obéissance à la volonté du Père Eternel.

A la fin de la messe, nous avons pu rencontrer nos amis autour d’un verre de l’amitié toujours très apprécié, avec une nouveauté cette année.

Chacun pouvait tirer au sort une vertu, dans un petit panier au pied d’une statue de la Sainte Vierge dans la salle.

Anuncjatki 10.07.22

  • * * * * * * *

 

Du 17 au 21 juillet, nous avons eu la joie de recevoir un petit groupe de 5 guides ainées SUF de Paris – le feu Chiara Luce –  pendant 4 jours. En fait, elles avaient initialement prévu  une petite journée chez nous dans le cadre de la partie « aventure » de leur parcours mais l’aventure n’a pas été celle qu’elles avaient pensée.  Venues passer 15 jours en Pologne, leur feuille de route était service-prière et aventure. Joséphine, Clémentine, Alice, Camille et Apolline ….avaient commencé par un séjour dans un foyer de charité en Pologne puis, grâce à l’une de nos amies, avaient pu visiter plusieurs lieux liées à la vie de Sainte Faustine. Ensuite, elles devaient partir à l’aventure mais Clémentine s’étant fait mal à une cheville en marchant avait besoin de béquilles et par conséquent  l’aventure s’est transformé en  un séjour au monastère !

 

Nous avons profité de leur aide discrète et efficace pour laver les vitres, éplucher des fruits etc….Elles ont pu également passer une journée entière au sanctuaire de Licheń, en fauteuil roulant pour Clémentine  et n’ont pas regretté d’avoir eu plus de temps pour le visiter. Le dernier soir nous avons passé la  récréation avec elles. Merci à vous cinq de ce temps de partage bien sympathique.

« Qu’à l’image du regard humble de Marie, nous nous reconnaissions dans les yeux des plus petits ». Extrait de la prière des guides ainées qu’en tant qu’Annonciades nous pouvons aussi méditer.

 

  • * * * * * * * * *

Les 23-24-25 juillet, à l’accueil de notre monastère, a eu lieu une session –  pour les sœurs en formation initiale- animée par Agata Rusak (psychologue chrétienne). Le sujet était : « vivre et accepter ses propres blessures « . Nous avons eu la  joie d’accueillir des sœurs des Fraternités Monastiques de Jérusalem de Varsovie, du Carmel de Gdynia (ville au nord de la Pologne) et de la Congrégation des Filles de Marie Immaculée. Les formatrices, qui accompagnaient les jeunes sœurs,  ont pu partager entre elles  leurs expériences et leurs questions.

 

Le moment culminant de cette formation a eu lieu dans le jardin, le dimanche matin : toutes les sœurs ont joué un bibliodrame avec la parabole du Bon Samaritain (Lc 10.25-37).

Ce fut une expérience forte pour connaître ses propres sentiments, à la lumière de la Parole de Dieu.

Dans la vie, on peut se comporter de différentes manières lorsqu’on voit son prochain souffrir. On peut ressentir de l’hostilité et agir comme les brigands, on peut être indifférent comme le prêtre et le Lévite, enfin on peut aussi choisir d’aimer et de compatir comme le Samaritain.

Une visite au sanctuaire de Licheń était aussi prévue au programme!

Ce furent de beaux jours de joie fraternelle!

 

 

Le logo de l'Annonciade

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This