Rencontre annuelle de la Fraternité  à Menton

Par Maïté

Le mardi 30 août, une fois encore, la Providence à permis que nous puissions rencontrer Soeur Julia,  bien que le groupe n’était pas bien nombreux  cette année.

Ce fut une joie inespérée après les ennuis de santé que notre chère Sœur a subi pendant la semaine Sainte… et qui l’a laissent, Dieu merci, en bonne forme malgré tout !

Je vous parle de joie, et nous en avons besoin après la peine  brutale qui s’est abattue un matin de juin sur Francis, Paule et Nicole : le décès subit d’Anne Leschiera,  leur fille et nièce, des suites de sa rupture d’anévrisme au cerveau, pour laquelle elle avait été opérée 2 fois. Rien ne laissait présager l’issue fatale.

Devant l’épreuve de nos amis, la prière et le silence ont été, avec quelques courts messages d’affection, le témoignage de notre soutien. Parfois, nous nous trouvons dépassés par la douleur et ne pouvons trouver  des mots de réconfort.

Nous avons respecté  le souhait de nos amis qui ont préféré rester dans le recueillement et qui ne sont pas venus à notre rencontre annuelle.

Comme il faisait très chaud  en cette journée caniculaire, nous sommes descendus dans la grande salle à manger des Sœurs, profitant de la fraîcheur du lieu pour déguster le délicieux repas préparé par Vera,  la sœur de Sœur Julia.

Jean et Jacqueline Carval ont donné  des nouvelles de Thiais,  et Sœur Julia,  des Sœurs de Grentheville et du Père Jean-Pierre.  Nous avons parlé aussi de Yannick, de Breil-sur-Roya, qui ne va pas bien du tout mais qui a toujours un moral, dû à sa très grande foi, qui nous laisse toujours optimiste après un coup de fil…

Soudain,  ce fut comme une météorite qui déboulait dans la salle avec l’arrivée de Janice ! Oui notre Janice d’Australie ! Pour certaines, comme moi, nous ne l’avions pas revue depuis 10 ans…

Inutile de vous dire que le repas s’est prolongé dans la joie et que les questions fusaient. L’émotion était palpable dans la salle…

Puis, telle une fusée, notre amie est repartie en voiture dans le soir.

Elle a eu le temps de nous parler de la biscuiterie de Thiais où elle aide les sœurs.

Ensuite  ce fut le départ de tous. En descendant  l’escalier de l’Annonciade, je pense que nous remerciions le Seigneur de nous avoir donné encore, malgré une année difficile, la joie de nous revoir en Fraternité.

 

Le logo de l'Annonciade

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This