Le logis des sœurs est presque terminé.  On en est au stade des finitions, des dernières retouches. Certes, la  nouvelle infirmerie n’est pas encore aménagée, mais cela ne saurait tarder maintenant. Quant à la  nouvelle buanderie, elle le sera sous peu. En ce qui concerne les nouvelles chambres : déjà, quelques sœurs  ont pris possession de la leur. Fonctionnelle, silencieuse, paisible, propice à la lecture, au travail personnel. Lieu de la Lectio divina du matin.

Si, dans un monastère, la chapelle est le lieu central, si le réfectoire est important sur le plan fraternel, les cellules ne le sont pas moins. Les sœurs doivent y retourner bien « vite », une fois leur travail accompli afin de ne pas perdre de temps, peut-on lire dans leur Règle de vie où la cellule est comparée à  un « Nazareth », faisant référence aux pages d’évangile où l’on voit Marie s’en retourner à Nazareth : relisez par exemple Mt 2, 23, Lc 1, 56, Lc 2, 39, Lc 2, 51 !

Mais avant de profiter de ce « Nazareth », ménage à faire et  poussière à évacuer ; lit, table, chaise et autres choses de l’ancienne chambre à la nouvelle à déplacer : inutile de dire que l’ascenseur est le bienvenu.

Le corps de bâtiment du logis des sœurs est parallèle à celui de la nouvelle chapelle. La partie ancienne du monastère les relie.  Cela donne un ensemble à trois côtés avec, au centre, un espace vert donnant sur le parc.

Espace ouvert. Tout un symbole.

Et le parc petit à petit se refait une beauté…

Le logo de l'Annonciade

Recevez notre Lettre Info

Vous recevrez les informations, les nouvelles de l'Ordre de l'Annonciade et de chacun de ses monastères.

Vous vous êtes inscrit à notre Lettre Info avec succès

Shares
Share This