Le 4 février dernier l’Annonciade a fêté sa fondatrice, sainte Jeanne de France. Cela a donné lieu a une belle célébration présidée, au monastère de Thiais, par l’évêque du lieu monseigneur Dominique Blanchet.

Elle a été précédée d’un concert de guitare par  le groupe Guitar’Essonne.

« L’ORCHESTRE GUITAR’ESSONNE qui regroupe aujourd’hui une quinzaine de guitaristes, amateurs pour la plupart et résidents sur le département de l’Essonne et départements voisins. L’orchestre  est un lieu de pratique de la guitare classique où chacun peut apporter sa touche personnelle et s’exprimer dans un travail collectif ludique mais exigeant. Le répertoire est très varié, allant de transcriptions classiques d’œuvres de Telemann, Bach, Vivaldi, à la musique espagnole et latino-américaine en passant par la musique de films et aux œuvres de compositeurs contemporains. » (d’après le Site internet de l’Association Guitar’Essonne).

Dernière mise au point

Présentation des oeuvres

Au programme  : Rumores de la Caleta d’Isaac ALBENIZ ; Asturias d’Isaac ALBENIZ ; Villanesca d’Enrique GRANADOS ; Oriental d’Enrique GRANADOS ; Granada d’Isaac ALBENIZ ; Bajo la Palmera d’Isaac ALBENIZ ; Danse du Corregidor de Manuel DE FALLA ; Un Homme et une Femme de Francis LAI ; The James Bond Theme « Dr No » de Monty Norman ; Reality du film « La Boum » de Vladimir COSMA ; Le Poinçonneur des Lilas de Serge GAINSBOURG.

Après la célébration, le verre de l’amitié a permis échanges et rencontres, retrouvailles et nouvelles partagées. Un moment toujours très attendu !

De leur côté, les soeurs du monastère de Saint-Doulchard, ont célébré sainte Jeanne dans la chapelle du premier monastère de l’ordre, un lieu où la présence de sainte Jeanne se fait toujours sentir. La cérémonie, présidée par le père Joël Massip, a été suivie, comme dans tous nos moastères, d’un temps de vraie convivialité. On a toujours besoin de ces temps de rencontre qui relancent courage et espérance.

Ci-dessous : la chapelle Sainte-Jeanne, à Bourges.

Au monastère de Grentheville : une fête chaleureuse

« Dans la ferveur de l’année jubilaire à l’occasion des 350 ans des apparitions du Sacré-Cœur à sainte Marguerite-Marie, notre communauté s’est préparée à la fête de sainte Jeanne de France avec un manuscrit de 1757 d’une Annonciade de Bar-le-Duc, tout orienté vers l’Amour des Cœurs de Jésus et de Marie.

Aussi, le 4 février, tout s’est déroulé dans la joie. Prélude à l’eucharistie, un concert de chants sacrés a fait « chapelle pleine ». Le chœur d’une vingtaine de chanteurs, amateurs et professionnels – qui ont  pris pour nom « Ubi caritas » – a interprété, dans une grande simplicité et complicité, des œuvres de Morten Lauridsen, Ola Gjeilo et Anton Bruckner et entraîné les auditeurs dans une profonde méditation.

Au cours de l’eucharistie, notre évêque Mgr Habert nous a posé à tous la question : à quelle Béatitiude chacun est-il appelé afin de mieux vivre la prière et l’évangélisation ?

Après la rencontre fraternelle qui a suivi, chacun est reparti emportant pour l’ordinaire des jours une réserve de joie et de force intérieure. »

Pour terminer, quelques mots tirés de l’homélie, donnée en ce jour à Thiais par  monseigneur Dominique Blanchet. Ce dernieri a médité sur les Béatitudes enseignées par le Christ et que les saints ont vécues, telle sainte Jeanne. Elle les a vécues selon ce qu’elle était, avec ses fragilités, ses limites, mais aussi avec le grand amour de charité qui l’habitait. Les saints nous invitent à aller plus loin, plus haut, en frères. Ils nous invitent à la confiance, et nous guident vers le Bien. Ils ont fait l’expérience de l’efficacité de la Parole de Dieu en la fragilité de leur vie. Ils nous poussent à l’espérance. Par leur engagement, les saints marquent l’avenir.

Shares
Share This