Jeanne de France ou le temps de l’union

  Au terme de sa course, Jeanne est un être pacifié, n’ayant qu’un seul désir : goûter la paix de Dieu. Le récit de ses derniers instants, en témoigne : « Notre Seigneur connaissait son bon désir qui était saint : il permit qu’elle mourut dans le calme qu’elle...

Jeanne de France ou les calmes certitudes

De douces lumières intérieures, fruit de secrets renoncements, ont conduit Jeanne à vivre de plus en plus dans foi et la prière, l’obéissance et la pauvreté, la patience, à l’exemple de la Vierge. La mise en œuvre de ces vertus de Marie, la méditation de sa vie,...

La communauté de Thiais rénove son monastère

Un grand merci